La passion du Discus, le forum de référence depuis 2006
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Avis au "anciens" de l'Aquariophilie

Aller en bas 
AuteurMessage
ERIC62




Masculin
Nombre de messages : 625
Age : 41
Localisation : Arras
Date d'inscription : 11/11/2011

MessageSujet: Avis au "anciens" de l'Aquariophilie   Dim 4 Mar 2012 - 20:50


Voilà cela fait suite a une discussion que j'ai eu avec un pote qui est aquariophile de longue date et en plus depuis toujours en amazonien et en discus.... avec repros et tout et tout.... J'ai moi même pu me poser des questions sur ce phénomène mais bon..

On se demandai vraiment s'il n'y avait pas eu un "changement" depuis 10 ans voir plus sur la "qualité". Dans les faits il est en redémarrage de 0 d'un bac communautaire et il a lui aussi des soucis d'endurance de différents poisson.

On a des paramètres nickel, un bac qui tourne bien , RAS mais au démarrage durant les premières semaines il a vécu ce que je vis maintenant a savoir des pertes d'une proportion de poisson qui n'est pas "affreuse" mais inconnu par le passé le concernant.

Lui a perdu quelques nez rouge, des neons.... Et autres. Peut être 5% au vu du nombre total. Et moi pareil, les première semaines, j'ai perdu des corydoras, des tetra fantome, des citrons.... pareil de l'ordre de 5%...

On a l'impression d'un changement de vision dans l’élevage, comme si les poissons était fragilisés par leur système de maintenance passé ou comme s'il n'y avait plus les mêmes sélections à la base.

Moi je relativise plus car jusqu'ici Lac malawi ou eau saumâtre j'étais à la base sur du plus résistant. Mais je me pose des questions quand même lorsqu'aprés plusieurs semaines sans aucun soucis je perd encore une femelle Cacatuoide et toujours comme d'habitude (et comme pour lui) aucun symptome...
Revenir en haut Aller en bas
DISCUNATOR


avatar

Masculin
Nombre de messages : 547
Age : 22
Localisation : Saint Arnoult en Yvelines
Date d'inscription : 12/10/2011

MessageSujet: Re: Avis au "anciens" de l'Aquariophilie   Dim 4 Mar 2012 - 23:17

Salut (je ne suis pas ancien mais j'ai bosser en boutique) .Oui depuis les 10 dernière année des nouveaux éleveur sont apparu (Europe de l'est) qui eu reproduise et adapte leurs poissons a l'eau du robinet ,malgré cela la qualité de leurs poisson n'est toujours pas équivalente au élevage asiatique et allemand .La différence de qualité de ces élevage s'explique simplement car les infrastructure et l'eau ne sont pas forcement au top ,mais tu a aussi pour cause le système dit "industriel " de l'animalerie qui ne veule plus de la qualiter mais de la quantité pour notre plus grand désarroi
Revenir en haut Aller en bas
framen


avatar

Masculin
Nombre de messages : 10720
Age : 49
Localisation : Bonningues les Calais
Date d'inscription : 26/01/2010

MessageSujet: Re: Avis au "anciens" de l'Aquariophilie   Lun 5 Mar 2012 - 0:02

Je pense qu'il y a une certaine fragilité parmi des espèces courantes genre cardinalis, nez rouge et sans doute quelques autres ; est ce un problème de consanguinité, de transport, de qualité des poissons, de l'eau, ... ?

Maintenant chaque espèce que j'acclimate c'est exclusivement au goutte à goutte, méthode bien plus efficace à mon sens pour que les poissons s'acclimatent en douceur (les nez rouge et cardinalis étant très sensibles lors de l'acclimatation je trouve).

Certains poissons sont quand même plus résistants, notamment les poissons africains du Malawi, Tanganyika, Victoria et même ceux d'Afrique de l'Ouest et du Congo ; peut être parce qu'ils sont un peu moins commercialisés avec des souches de meilleurs qualités, je ne sais pas c'est une hypothèse ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
didilove


avatar

Masculin
Nombre de messages : 1844
Age : 39
Localisation : Belgique - proche du nord de la France
Date d'inscription : 02/05/2011

MessageSujet: Re: Avis au "anciens" de l'Aquariophilie   Dim 18 Mar 2012 - 23:45

il y a aussi moyen d acheter ses poissons amazoniens de bonne souche voir sauvages , je vous rassure

perdre des petits poissons est inévitable , c est pour cela qu il faut en acheter par bancs entiers

tu dis que ton eau est niquel , ok , mais crois moi , il y a bien d 'autres parametres dans une eau à controler que le PH GH NO2 No3 Po4 etc il y a bien d 'autres crasses dans notre eau depuis quelques années aussi

j 'ai du sauvage malawi et crois moi , c est pas tout rose non plus , c 'est simplement d autres symptomes .... moi je pense que justement ces poissons sont moins exigeants niveau acidité /douceur de l 'eau et que du coup , s adaptent plus facilement dans les aquariums de la plupart des gens , par contre , niveau malformations du à la consanguinité ou degénérescence de la souche , là , y a pas photos , c est flagrant , mais bon , il y a encore moyen de trouver des poissons d elevage de bonne composition , mais il faut comme pour tout , bien choisir son fournisseur et ne pas acheter trop jeune

je crois aussi que de plus en plus d 'eleveurs utilisent les antibiotiques et les uv à tout va, ce qui n 'aide pas les choses Wink
Revenir en haut Aller en bas
regis


avatar

Nombre de messages : 296
Localisation : 53 rue fenelon montrouge 92120
Date d'inscription : 29/11/2011

MessageSujet: Re: Avis au "anciens" de l'Aquariophilie   Dim 1 Juil 2012 - 16:27

Bonjour eric 62,mais aussi a nos aquariophiles!!!voila la suite,
Le stress en aquariophilie
" J'adore parler de rien, c'est le seul domaine où j'ai de vagues connaissances "
Avant de me lancer dans ce droit de réponse, et dans ce que d'aucuns pourraient prendre pour de la provocation, je tiens à dire que je ne suis pas animateur, modérateur, administrateur, staff, véto, omnipraticien, ni même maitre !!!. Bien que je fréquente les chamanes en Amazonie. (Augure, cela sera pour l’au-delà !!!!.)
J'ai quelques notions de botaniste et une expérience d’aquariophile; globe-trotter derrière moi, je cuisine à l’occasion, puisque je suis dans la restauration d’affaire. Ce qui ne me donne aucun abrupt, pas plus que vous ! Je ne fais aucune publicité particulière, mais il m’arrive de citer des marques en tout désintéressement .les choses étant mises au point, je cite (extrait internet Wikipédia lr 54 waliboo etc..) et commente les propos suivants. Bon voilà un début de réponse pour un sujet qui nous concerne tous aquariophiles.
Comme les hommes, les poissons qui sont confrontés au stress sont susceptibles de développer des problèmes de santé.

Le stress est mauvais pour tous les organismes vivants. Chez le poisson, le stress est un gros problème parce qu'ils ne peuvent rien faire pour se calmer alors que nous pouvons changer de travail, de compagne / compagnon, ou encore rallumer le chauffage lorsque l'on a froid. Les poissons, eux, doivent vivre dans leur petite boite en verre que nous appelons "aquarium". Ils sont complètement dépendants de notre bonne volonté pour soulager leur stress.

Les causes de stress chez le poisson

En général, les poissons sont des créatures plutôt résistantes, et tant que leurs conditions de vie restent relativement identiques, ils peuvent faire face au stress, jusqu'à un certain point. Alors, quels sont les facteurs de stress auxquels sont le plus souvent confrontés les poissons ?

Changements brutaux dans l'environnement.

C'est l'une des sources de stress les plus répandues chez les poissons. La plupart des amateurs ne changent pas assez souvent l'eau de leur aquarium, donc l'eau dans laquelle nagent les poissons devient, au fur et à mesure que le temps passe, leurs toilettes. Néanmoins, la plupart des poissons sont capables de s'accrocher. Changer intégralement l'eau de votre aquarium en une seule fois alors que vous ne vous en êtes pas occupé du tout pendant des mois entrainera un stress important chez vos poissons.

Un changement soudain de température à cause, par exemple, d'une panne de chauffage, sera tout aussi stressant pour vos poissons. Tout ajout à l'eau de l'aquarium, que ce soit un produit ou un objet, amplifie le stress de vos poissons si cet ajout provoque un changement important au niveau du pH ou de la dureté de l'eau. Méfiez-vous par exemple de ce joli caillou que vous avez trouvé sur la plage en vacances à Cannes ou à Agadir.

Eau inadaptée à certaines espèces.

C'est une source de stress assez modérée, mais avec le temps, le poisson s'use et peut lâcher prise. La plupart des poissons que vous trouverez dans l'animalerie de votre ville sont issus de la reproduction à but commercial. Les conditions de vie de leurs ancêtres dans la nature leur importent peu. La plupart d'entre eux n'ont aucun problème avec un pH et une eau à la dureté neutre ou une température autour des 23°C.

En revanche, certaines espèces ont besoin d'une eau aux paramètres très spécifiques. Les Cichlides africains, par exemple, ont besoin d'une eau dure et alcaline. Ils ne seront pas au mieux de leur forme dans une eau douce et acide, pourtant tant appréciée du Tétra cardinal. Le Discus, lui, a vraiment besoin d'une eau chaude, au moins 26°C. Les Discus seraient très stressés dans l'eau à température normale dans laquelle nous gardons la plupart des poissons tropicaux. Ils y dépériraient lentement mais surement avant de mourir. Les poissons rouges ont besoin de températures plus fraiches, ils sont extrêmement stressés dans une eau dépassant les 24-25°C.

Persécutions

Etre persécuté par d'autres poissons peut être très stressant pour un poisson. Après tout, dans la nature, si un poisson fait irruption dans le territoire d'une paire de Pterophyllums, ceux-ci vous simplement chasser l'intrus qui trouvera refuge ailleurs, loin d'eux. Dans l'espace très réduit d'un aquarium, l'intrus n'a nulle part ou aller. Comme il ne peut pas quitter le territoire des autres poissons, il sera persécuté, et donc stressé, par ces poissons, en permanence, parfois même jusqu'à ce que mort s'en suive.

Certains poissons deviennent de véritables bourreaux pour tous les autres poissons de l'aquarium. Dans ce cas, la seule solution pour remédier au stress de poissons est de retirer le tourmenteur de l'aquarium. Lorsqu'un groupe de poissons, le plus souvent les cichlides, a été élevé ensemble puis se sépare en plusieurs couples pour se reproduire, le poisson célibataire est soumis à un stress important. Il se retrouve alors coincé dans un angle de l'aquarium et il faut le séparer du couple, soit en le mettant dans un autre aquarium, soit en y mettant le couple.

Maladies et parasites

Ils peuvent être source de stress pour un poisson, mais généralement, c'est plutôt le stress qui provoque la maladie ou l'invasion de parasites. De nombreuses maladies et parasites qui affectent les poissons sont naturellement présents dans l'aquarium en permanence. Quand ils sont en bonne santé et ne subissent pas de stress, les poissons, dans l'ensemble, peuvent combattre la plupart des maladies et autres parasites grâce à leur système immunitaire et à la protection que leur procure leur peau, leurs écailles et leur manteau visqueux.

Quoi qu'il en soit, lorsque les poissons subissent un stress, quelle que soit son origine (voir ci-dessus), leur santé se dégrade rapidement et ils risquent de succomber à des maladies ou à des parasites.

Pour les poissons comme pour de nombreux animaux, la maladie n'est pas la cause du stress, mais le stress est la cause de la maladie.

A plus Aquariophilement régis, pour l’Europe. Eidge 54 pour l’Amazonie
« Le plus important en aquariophilie, c'est de respecter la vie et le bien être des espèces aquatiques !

«Il paraît que notre cerveau ne fonctionne qu’à 50 % de ses capacités. Je n'y crois qu’à moitié...»
« Le bonheur dans la vie dépend de la qualité de tes pensées. »
" POUR ORDONNER A LA NATURE, ENGAGE PAR LUI OBEIR "

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Avis au "anciens" de l'Aquariophilie   Dim 1 Juil 2012 - 16:34

Merci Regis pour ton exposé
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Avis au "anciens" de l'Aquariophilie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Avis au "anciens" de l'Aquariophilie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discus tout simplement :: LES COMPAGNONS DE NOS DISCUS :: Les espèces-
Sauter vers: