La passion du Discus, le forum de référence depuis 2006
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 vers de terre

Aller en bas 
AuteurMessage
jefbzh

vers de terre  Alevin10


Masculin
Nombre de messages : 254
Age : 42
Localisation : lantic
Date d'inscription : 30/04/2012

vers de terre  Empty
MessageSujet: vers de terre    vers de terre  EmptyMar 1 Mai 2012 - 12:13

bonjour
depuis un moment je met des vers de terre dans du perlon et ensuite je les coupe avec un ciseau
ca remu c'est petit et ils aiment ça
je me demande si je peux continuer a donner ce genre de vivant?
merci de me dire ce que vous en pensez ?
@+
Revenir en haut Aller en bas
pertinax

vers de terre  Juvani10
pertinax

Masculin
Nombre de messages : 558
Age : 46
Localisation : essonne
Date d'inscription : 15/03/2012

vers de terre  Empty
MessageSujet: Re: vers de terre    vers de terre  EmptyMar 1 Mai 2012 - 14:36

ben le probleme sur le vivant c est toujours la provenance de ceux-ci qui pose probleme

faudrait etre sur qui ne ce soit pas gavé de saloperies (les vers)
Revenir en haut Aller en bas
jefbzh

vers de terre  Alevin10


Masculin
Nombre de messages : 254
Age : 42
Localisation : lantic
Date d'inscription : 30/04/2012

vers de terre  Empty
MessageSujet: Re: vers de terre    vers de terre  EmptyMar 1 Mai 2012 - 17:43

ok d'accord c'est ce de mon jardin donc je peux continuer
merci
Revenir en haut Aller en bas
jarkta

vers de terre  Oeuf10


Masculin
Nombre de messages : 97
Age : 33
Localisation : Haute goulaine
Date d'inscription : 03/03/2012

vers de terre  Empty
MessageSujet: Re: vers de terre    vers de terre  EmptyMar 1 Mai 2012 - 18:32

moi perso je tenterai pas trop se genre d'expérience car meme si il vienne de ton jardin les vers si un agriculture a pulvériser du pesticides, engrais ou autre a coter de chez toi tu peut etre sur qu'il en a bouffé ou pire si tu a une usine polluante, décharge, autoroute,... dans le secteur tu peut etre sur que le sol est contaminer est donc par conséquence le vers mais se n'est que mon avis et cela n'engage que moi !!!
Revenir en haut Aller en bas
Thierry

vers de terre  Adulte10
Thierry

Masculin
Nombre de messages : 5728
Age : 58
Localisation : l'Ardèche
Date d'inscription : 17/11/2007

vers de terre  Empty
MessageSujet: Re: vers de terre    vers de terre  EmptyMar 1 Mai 2012 - 19:53

jarkta a écrit:
moi perso je tenterai pas trop se genre d'expérience car meme si il vienne de ton jardin les vers si un agriculture a pulvériser du pesticides, engrais ou autre a coter de chez toi tu peut etre sur qu'il en a bouffé ou pire si tu a une usine polluante, décharge, autoroute,... dans le secteur tu peut etre sur que le sol est contaminer est donc par conséquence le vers mais se n'est que mon avis et cela n'engage que moi !!!

vers de terre  285258
Revenir en haut Aller en bas
jefbzh

vers de terre  Alevin10


Masculin
Nombre de messages : 254
Age : 42
Localisation : lantic
Date d'inscription : 30/04/2012

vers de terre  Empty
MessageSujet: Re: vers de terre    vers de terre  EmptyMar 1 Mai 2012 - 20:18

ok d'accord je suis en bretagne et içi la culture c'est intensif on va dire donc je vais laisser tomber
je vais continuer au tetra discus et paté maison
vous pensez quoi des aliments gouessant pour pisciculture ?
y'en a du tres fin et jusqu'a de belle taille
merci pour les conseils
jef
Revenir en haut Aller en bas
jarkta

vers de terre  Oeuf10


Masculin
Nombre de messages : 97
Age : 33
Localisation : Haute goulaine
Date d'inscription : 03/03/2012

vers de terre  Empty
MessageSujet: Re: vers de terre    vers de terre  EmptyMer 2 Mai 2012 - 12:17

De l'alimentation pour pisciculture ???
Euh sa dépend si tu veux faire des discus en barbec cet été vas y et même je te conseil de les nourrir 15 fois par jour lol!

Non plus sérieusement la bouffe pour poissons de pisciculture est blindé d'acide gras saturé que les poissons n'arrivent pas éliminer correctement du leur grossissement dans un temps trés court je pense qu'il vaut mieux les nourrir a base de granulé spécial discus, artémia, ...
en gros des produits conseiller pour eux.
Revenir en haut Aller en bas
aqua-discus

vers de terre  Alevin10
aqua-discus

Masculin
Nombre de messages : 376
Age : 42
Localisation : bouches du rhone
Date d'inscription : 11/02/2012

vers de terre  Empty
MessageSujet: Re: vers de terre    vers de terre  EmptyLun 7 Mai 2012 - 18:32

bonjour a tous

donc pour les lombric je le dit haut et TRES FORT tu peut continué il n'y as rien de mieux
comme nourriture naturelle meme pour nos didis

mais car il y as un mais il te faut les faire dégorgé dans du marc de café rincé et humide pendant au moins 48H si il vienne d'un éleveurs

et 1 semaine si il vienne de ton jardin

même si il y as des pesticide les vers ne les fixe pas donc pas de soucis la dessus le seule hic et de bien les lavé et de bien les laisser se vider de leur selles pour çà après le dégorgement tu les placent au frais dans une boite de taille moyenne et tu mets de la mousse sfaigne ou perlite dessus 48H apres tu rince et tu leurs verse en apero en petit morceau

perso ce genre de nourriture avec une eau a dequouate declenche souvent une ponte dans les jours a venir enfin pour moi ca marche

pour la nourriture de pisciculture stop tout rien a voir avec ce que l'on recherche pour nos didis
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



vers de terre  Empty
MessageSujet: Re: vers de terre    vers de terre  EmptyLun 7 Mai 2012 - 18:36

vers de terre  285258 avec aqua discus
Revenir en haut Aller en bas
aqua-discus

vers de terre  Alevin10
aqua-discus

Masculin
Nombre de messages : 376
Age : 42
Localisation : bouches du rhone
Date d'inscription : 11/02/2012

vers de terre  Empty
MessageSujet: Re: vers de terre    vers de terre  EmptyLun 7 Mai 2012 - 18:46

de toute facon vous avez plus de risque de rendre malades vos didis avec des tubifex qu'avec des lombric donc il n'y as pas photos
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



vers de terre  Empty
MessageSujet: Re: vers de terre    vers de terre  EmptyLun 7 Mai 2012 - 18:53

très vrai aussi
Revenir en haut Aller en bas
regis

vers de terre  Alevin10
regis

Nombre de messages : 298
Localisation : 53 rue fenelon montrouge 92120
Date d'inscription : 29/11/2011

vers de terre  Empty
MessageSujet: Re: vers de terre    vers de terre  EmptyDim 27 Mai 2012 - 11:18

bonjour a vous, voici un complement,bon appetit!!!
Les vers de terre
Je cite et je commente (Wikipédia)

Les vers de terre appartiennent au groupe coelomate, triploblastique protostomien, à la sous-classe des Oligochètes (littéralement : qui ont peu de poils), à l'ordre des Haplotaxida et au sous-ordre des Lumbricina.
Le corps est métamérisé constitué d'anneaux successifs nommés segments. Ceux-ci sont entourés d'une musculature longitudinale et d'une musculature circulaire.
Chaque segment est garni de quatre paires de courtes soies sur la face ventrale (vers tempérés) ou d'une rangée de soies tout autour (nombreuses espèces tropicales), ce qui aide probablement l'animal au déplacement.
Les deux premiers segments et le dernier n'ont pas de soies et ont un rôle particulier : pointe pour le premier, bouche pour le deuxième et anus pour le dernier. Le premier segment est appelé positonium, le second peristomium et le dernier pygidium.
La cavité cœlomique est métamérisée. Ces cavités sont homonomes, donc régulières avec répétition des néphridies et des ganglions.
Du fait d'une respiration cutanée (les vers de terre ne possèdent pas de poumons), le corps doit rester humide pour permettre la respiration. Certains vers de terre d'Amérique centrale et du Sud peuvent atteindre les 3 mètres.
Le vers de terre possède une chaîne nerveuse ventrale (hyponeurien), et un système circulatoire fermé.
Le système circulatoire comprend un gros vaisseau dorsal contractile où le sang est propulsé vers l'avant. Cinq à sept paires de cœurs latéraux reprennent le sang et l'envoient vers l'arrière dans un vaisseau ventral.
Le tube digestif est assez élaboré et comprend une bouche, un pharynx qui peut servir de ventouse pour tirer les aliments dans les galeries et de broyeur pour les triturer. Les aliments passent ensuite dans le jabot, reçoivent un apport de carbonate de calcium des glandes de Moren, passent dans le gésier qui continue le broyage et atteignent enfin l'intestin. C'est là qu'est produit le complexe argilo-humique.
La couleur du corps est le plus souvent du rose au marron, parfois irisé avec des reflets violets. Quelques espèces sont très colorées (orange ou turquoise, notamment chez certains Trigaster d'Amérique centrale).
En France, Marcel Bouché a recensé 140 espèces de lombriciens (dans son ouvrage de 1972). Il les a classées en trois catégories écologiques, basées sur des critères morphologiques (pigmentation, taille), comportementaux (alimentation, construction de galeries, mobilité) et écologiques (longévité, temps de génération, prédation, survie à la sécheresse).
 Les anéciques sont des vers pigmentés de grande taille qui vivent dans des galeries verticales permanentes et se nourrissent de matière organique en surface et contenue dans le sol.
 Les endogés sont des vers non pigmentés, de taille moyenne, vivant généralement dans les premiers centimètres de sol où ils construisent un réseau de galeries sub-horizontal. Ils se nourrissent de la matière organique contenue dans le sol. Il existe trois sous-catégories d’endogés : poly humiques, méso humiques et oligohumiques, en fonction de leur position au sein du profil donc du type et de la teneur en matière organique du sol qu’ils ingèrent. Plus les vers vivent profondément, moins le sol qu’ils consomment est riche en matière organique. Les endogés qui ingèrent le sol le plus pauvre en matière organique sont des oligohumiques, alors que les poly humiques consomment du sol des horizons superficiels, riches en matières organiques en voie de décomposition.
 Enfin, les épigés sont des vers pigmentés de petite taille qui vivent dans la litière de surface et se nourrissent des matières organiques en décomposition dans cette litière. Ils ne creusent pas, même si certaines espèces intermédiaires peuvent créer de petites galeries très superficielles. Les espèces épigées, vivant à la surface du sol, sont les plus exposées aux aléas climatiques, à la prédation et aux opérations culturales (travail du sol, pesticides) ; ces espèces sont par conséquent assez rares en milieu cultivé.
Les épigés, les endogés et les anéciques représentent respectivement environ 1, 20 et 80 % de la biomasse l’Ombrienne du sol en milieux tempérés.
Les vers de terre interfèrent avec l'activité et la compétition souterraine des plantes. Ils jouent un rôle écologique majeur en termes d'aération et de micro-drainage du sol.
Toutes choses égales par ailleurs, ils influenceraient peu la diversité des espèces présentes, mais ils influencent différemment la productivité de certains type ou communautés de plantes ; par exemple, en prairie de zone tempérée, ils favorisent nettement les Fabacées (légumineuses) qui gagnent (+ 35 %) en productivité en leur présence4
Charles Darwin, s’est beaucoup intéressé au sol comme support de vie et produit de la vie. Après 44 ans d'observation et mesures attentives. Il a été l'un des premiers a réhabiliter le ver de terre alors considéré comme nuisible à l'agriculture. Darwin avait observé que les vestiges archéologiques étaient souvent protégés par leur enfouissement assez rapide sous la terre produite à partir de la végétation morte et par les organismes du sol. Il a contribué à faire connaitre l'importance des organismes fouisseurs tel que le ver de terre pour les sols5.
Dans un ouvrage publié le 10 octobre 1881 et intitulé « "The formation of vegetable mould through the action of worms with observations on their habits" », traduit en Français en 18826. (son dernier livre scientifique, qui s'est vendu à 2000 exemplaires immédiatement, et en quelques mois à 3 500 exemplaires puis à 8500 exemplaires en moins de trois ans, soit plus rapidement et en plus grand nombre que son œuvre principale ,«L'origine des espèces»5), il a traité de l'importance du travail de bioturbation des vers terre sur la genèse, l’érosion et la fertilité du sol5. Un critique en fait le commentaire suivant : « Au regard de la plupart des gens… le ver de terre est simplement un annélide aveugle, sourd, dépourvu de sensations, désagréablement gluant. M. Darwin entreprend de réhabiliter son caractère, et le ver s’avance tout à coup comme un personnage intelligent et bienfaisant, qui opère de vastes changements géologiques, un niveleur de montagnes… un ami de l’homme… et un allié de la Société pour la conservation des monuments anciens »5. La réédition en 1945 de ce livre, avec une Introduction par Sir Albert Howard aura un succès encore plus important5, confirmant le rôle de Darwin en tant que précurseur dans l'histoire de la pédologie7. Il a démontré l'importance globale de l'activité des vers de terre dans la fertilité des sols ; « La charrue est une des inventions les plus anciennes et les plus précieuses de l'homme, mais longtemps avant qu'elle existât, le sol était de fait labouré par les vers de terre et il ne cessera jamais de l'être encore. Il est permis de douter qu'il y ait beaucoup d'autres animaux qui aient joué dans l'histoire du globe un rôle aussi important que ces créatures d'une organisation si inférieure »8 tout comme leclimat, la nature de la roche mère sur laquelle se développe le sol en question, et le type de litière apporté au sol.
Ces animaux modifient le sol via des processus physiques, chimiques et biologiques, ce pourquoi on les dit parfois « ingénieurs du sol9 », tout comme les termites, les fourmis, certaines bactéries, etc. Peut être appelé ingénieur du sol tout organisme qui par son activité modifie son habitat dans un sens qui lui est « favorable » mais également favorable aux autres organismes inféodés à cet habitat (en l'occurrence les bactéries ou leschampignons du sol, etc.).
Les vers de terre influencent la structure et la fertilité du sol à travers leurs activités d’excavation, d’excrétion de macro-agrégats, d’ingestion dematière organique, etc. mais aussi par leurs réseaux de galeries dont la forme, taille et profondeur diffère selon la saison, le milieu et les espèces considérées. Ces vers, selon qu'ils sont anéciques, endogés ou épiendogés agissent sur la structuration des sols et leur capacité à absorber l'eau10, grâce à leurs galeries qui sont des chemins préférentiels favorisant l’infiltration, l'épuration et le cycle de l’eau. La circulation des solutés et des gaz s'en trouve facilitée. Du mucus, de l’urine et des fèces sont déposés sur les parois des galeries et leur confèrent des propriétés biogéochimiques particulières (enrichissement en sucres, etc.). Certaines espèces de vers de terre produisent également des déjections (« turriculés ») qui constituent des macro-agrégats de sol de propriétés organo-minérales modifiées par rapport au sol environnant (pH neutralisé, plus grande stabilité des agrégats, etc.).
En agissant sur leur habitat, ces animaux réguleraient indirectement l’activité, la diversité et la distribution spatiale des communautés de micro-organismes du sol. Cette influence est capitale puisque les micro-organismes du sol sont responsables, en dernier ressort,
1. de la minéralisation de la matière organique en nutriments remis à la disposition des racines des plantes bouclant le cycle de la vie (voir cycles biogéochimiques)
2. de la formation de l'humus (forme de séquestration du carbone dans les sols).
Les vers de terre n'influenceraient cependant pas tous de la même manière les propriétés du sol et les processus qui en découlent. En effet, certains se nourriraient exclusivement de la litière à la surface du sol et y vivent en permanence (les épigés, du grec epi sur et gé terre), d'autres se nourriraient de la litière de surface qu'ils enfouissent dans des galeries généralement verticales (les anéciques, du grec anesis élasticité), d'autres enfin se nourriraient exclusivement de l'humus du sol qu'ils ingèrent sur leur passage, créant de vaste réseaux de galeries sans jamais remonter à la surface du sol (les endogés, du grec endo à l'intérieur).
Ces trois types écologiques constitueraient autant de stratégies d'exploitation des ressources sélectionnées durant l'évolution des vers de terre. Les limites entre ces types ne semblent cependant pas très franches et il reste à expliquer leurs déterminismes. Dans tous les cas, cette hétérogénéité de comportement induit sans doute des influences distinctes dans leur contribution à la fertilité du sol. Dans l'idéal, les épigés, les endogés et les anéciques agiraient de concert dans la formation et le maintien de la fertilité des sols.

Bien que vivant surtout dans le sol, le lombric a des prédateurs qui sont notamment des oiseaux, la taupe, lesanglier ou encore des insectes tels que ce carabe doré
La prise de conscience récente de l’impact croissant des activités humaines sur les systèmes écologiques est à l’origine de nombreux travaux étudiant la relation entre la diversité du vivant et le fonctionnement global de ces systèmes (voir écologie).
Pour les sols agricoles, certaines pratiques culturales comme le labour, l’utilisation de produits phytosanitaires (voir engrais, pesticides), etc. ont pour conséquence une diminution de la diversité des vers de terre et pourraient induire une altération du fonctionnement des sols des agro-écosystèmes. Dans la perspective de la conservation et de la réhabilitation des sols, l’identification d’espèces jouant un rôle majeur (« espèces clés ») dans le sol apparaît comme un thème de recherche incontournable en écologie du sol.
Ils contribuent aussi à la bioturbation, et donc au transfert vertical et horizontal de certains polluants (de manière différentiée selon les polluants et les espèces considérées11.
Malgré une très grande quantité de recherche sur des aspects variés de l’écologie des vers de terre et de leurs comportements, des informations quantitatives sur des aspects clés telle que la formation des galeries et les activités associées manquent encore. Il est généralement supposé que le rôle fonctionnel des différentes espèces lombriciennes peut être induit à partir des caractéristiques des types écologiques auxquelles elles sont rattachées (anécique, épigée, endogée). Cependant, cette hypothèse n’a que très peu été testée expérimentalement. Les recherches sur les activités des vers de terre sont difficiles à mener du fait de la nature opaque du sol où ils vivent. Cependant, des avancés méthodologiques récentes utilisant des techniques telles que la tomographie aux rayons X (voir tomodensitométrie), le radio-marquage des individus et la modélisation des activités constituent de nouvelles techniques puissantes pour appréhender les vers de terre et les réseaux de galeries qu'ils creusent sous la surface du sol.
Menaces pesant sur les vers de terre
Ils étaient autrefois, bien à tort selon les données aujourd'hui disponibles, considérés comme nuisibles pour l'agriculture. À titre d’exemple, le Cours complet d’agriculture de l’Abbé Rosier (1781-1805), n'évoque que les ténias et vers pathogènes des animaux de ferme, dans sa rubrique «Vers (médecine rurale)», 12, ce n'est que plus tard, dans le tome 1113 pour trouver à l’article «Achées, Laiches ou Vers de Terre» qu'apparaissent quelques conseils de l'Abbé Roziersur Lombricus L, l'auteur considérant que « Tous les cultivateurs … savent le tort que font les vers de terre aux semis … il est donc avantageux de connaitre les moyens de (les) détruire ».
Le nombre de vers de terre par m³ de sol régresse fortement dans les zones d'agriculture intensive.
Il est mieux protégé par l'agriculture biologique qui s'en fait un allié, et parfois encore plus présent dans l'agriculture en semis direct, et encore plus présent dans les prairies, savanes et brousses tempérées.
Certains pesticides sont conçus pour spécialement tuer les lombrics (par exemples pour les terrains de golf, football, rugby, hockey sur gazon, etc.) ; ce sont les lombricidés

 les lombrics mâles connaissent aussi des problèmes de perturbation endocrinienne et d'hypofertilité, liés aux pesticides ; à des doses ne montrant aucun effet aigus sur les adultes3) ;
 La fragmentation des écosystèmes, par les réseaux modernes de routes et canaux, ainsi en région d'agriculture intensive par les pesticides est également une source de préoccupation. Les lombrics pourraient localement, à l'avenir contribuer à améliorer les échanges.
Ecotoxicologue, bio indication
Les vers de terre sont considérés comme bio intégrateurs d'un certain nombre de polluants ou contaminants (qu'ils accumulent en partie après les avoir ingéré).
On les considère aussi dans certains cas comme bio indicateurs (dans les sols où ils sont naturellement présents ou devraient l'être).
La ligne directrice de l'OCDE pour les essais de produits chimiques «Ver de Terre, Essais de Toxicité Aiguë» permet de dégager la CL50 des produits testés.
Impact économique
Dans l'étude Coûts et bénéfices de la biodiversité en Irlande, citée en mai 2009 par le gouvernement irlandais, les vers de terre rapporteraient 700 millions d'euros chaque année à l'Irlandepar leur travail d'enfouissement du fumier de sept millions de bovins. Comme ils participent également au labourage, l'utilité économique des vers pourrait même dépasser le milliard d'euros14.
Ajouter expérimentalement des vers de terre dans le sol d'une culture de soja ou de maïs en augmente la production15.
Usage économique
Selon C. Darwin, certains lombrics étaient utilisés dans l'alimentation en Inde ou pour la préparation de médicaments.
Certaines espèces de lombrics sont élevées (vermiculure) et vendues pour la production de compost, ou pour la pêche.
Les vers du fumier sont utilisés pour produire du vermicompost. Leur usage est tout à fait possible en appartement, car les vers dévorent presque immédiatement toutes les fractions de déchets en voie de décomposition. Les bactéries de la décomposition aérobie (celles du compost) sécrètent des enzymes qui dépolymérisent (hydrolysent) les protéines et polysaccharides des plantes et des restes animaux, elles servent de "plancton" aux vers qui les dévorent et transforment ces aliments ramollis en un masse noire inodore qui est un concentré de carbone et d'azote pour engraisser le sol du jardin et les jardinières.
Une autre application très prometteuse consiste à utiliser des vers pour épurer les eaux usées. Cette utilisation est plus économique et acceptable que les traitements classiques. Son expérimentation est en cours dans le village de Combaillaux..
Les vers de terre appartiennent principalement à 2 groupes d'Annélides :
- les Enchytrées, sont des vers de la faune épigée (de surface)
- les Lombrics de la faune endogée (de profondeur).
La densité des Enchytrées peut être de 40 millions d'individus par ha soit 10 fois plus que celle des Lombrics. Ils participent tous à la dégradation de la litière et au recyclage des sels minéraux du sol.
Pour la partie aquariophile
Au niveau nutritionnel c'est très bon (ver de couleur rouges) mais au niveau sanitaire, je ne pense pas que ce soit le top. À ce sujet évite comme la peste les petits vers rouges vendu vivant en animalerie, c’est un dépôt de bactéries pathogènes ambulant.
Les flocons de vers de terre sont un produit vendu par Ken Fish, un producteur de nourriture de poisson de haute qualité. Pour ma part je prépare de la façon suivante dégorger dans du lait, le ver va ainsi faire ressortir les impuretés de son tube digestif, au passage il est possible de faire ingurgiter du près-coly ou autre posologie de votre choix.si tu récoltes depuis ton jardin, tu peux les mettre à jeuner 5 ou 6 jours.Au bout de 3 jours, ils auront excrétés les derniers détritus de leur tube digestif et tu pourras alors les donner à manger sans polluer ton eau.
Voici une autre solution, Pour élever des vers de terre facilement et à moindre coût :

Fabriquer une boîte en bois (plus elle sera grande, plus il y aura de vers), l'idéal étant de 30 X 30 X 20 cm.
Fixer le couvercle avec 2 charnières.
Percer deux trous de 5 cm de diamètre sur l'avant de la boîte de façon à aligner le fond du trou avec le fond intérieur de la boîte.
Peindre la boîte avec une peinture à l'huile d'extérieur.
Déposer un petit écran de fine moustiquaire plastifiée devant les trous (à l'intérieur de la boîte) et clouer le afin qu'il reste bien en place. Cet écran doit permettre de drainer la boîte mais empêcher les vers de s'échapper.
La boîte est désormais prête à l'usage.
Préparer la boîte à recevoir les vers.
Acheter un peu de mousse de tourbière dans une jardinerie (en pépinière ou dans un magasin pour bébé; on se sert de la sphaigne dans les couches) pour remplir la boîte. (N'oubliez pas que la mousse sera plus compacte lorsqu'elle sera trempée).
Introduire la mousse dans la boîte puis humidifier uniformément.
Prenez 6 briques.
Placez une brique sous chaque angle avant et 2 briques sous chaque angle arrière afin que la boîte soit inclinée vers l'avant et que l'écoulement puisse se faire par les orifices.
Poser un plat sous les orifices afin de récupérer le liquide qui s'écoule (à moins que vous ne placiez la boîte à l'extérieur). Notez que lorsque les vers grandissent, le jus de drainage est excellent pour les plantes.

Maintenant, en ce qui concerne les vers.
Acheter 3 ou 4 boîtes de vers aussi petits que possible, dans un magasin, ou de ta récolte.
Mettre les vers dans la boîte fabriquée.
Acheter de la farine de maïs. Un petit paquet durera très longtemps.
Tous les 3 ou 4 jours, saupoudrez une fine couche de farine au-dessus de la mousse. Notez qu'avant chaque ajout de farine, il convient d'utiliser un petit outil de jardinage pour mélanger à la mousse la farine restante.
Au bout d'un mois environ, il y aura des millions de vers dans la boîte, de toutes les tailles et de tous les âges. Les jeunes vers peuvent alimenter les petits poissons et les alevins tandis que les vers adultes satisfont l'appétit des plus grands.
C'est une ressource renouvelable indéfiniment qu'il est difficile de surexploiter.
La mousse doit être gardée humide par des pulvérisations régulières. Ne la noyez pas. Ne la laissez pas se dessécher; les vers mourront très rapidement si elle s'assèche. Heureusement ce type de mousse retient parfaitement l'eau et les arrosages sont rarement nécessaires.
Les vers ne doivent pas avoir froid. Les vers et la boîte à vers ne sentent rien; ils peuvent être stockés dans un garage ou un local fermé pendant l'hiver. De même, les vers n'apprécient pas la canicule estivale (ils mourront à la chaleur). Placez-les dans un endroit ombragé s'ils sont à l'extérieur.
Garder le couvercle fermé; les vers aiment l'obscurité.
Le ver de terre, c'est plus que nutritif (rien de tel pour engraisser) et beaucoup moins porteur de saloperies que le vers de vase rouge. Après tout; rappelons que le vers de vase rouge est souvent pêché dans des eaux saumâtres et polluées aux nitrates et phosphates (sortie de station d'épuration par exemple).
Le choix, la qualité, la diversité et la quantité des aliments sont prépondérant à la vie de vos Discus
A plus Aquariophilement Régis. Pour l’Europe.
Eidge 54 pour l’Amazonie.

Quand le dernier arbre aura été abattu - Quand la dernière rivière aura été empoisonnée
Quand le dernier poisson aura été péché - Alors on saura que l'argent ne se mange pas.
" POUR COMMANDER A LA NATURE, COMMENCE PAR LUI OBEIR "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



vers de terre  Empty
MessageSujet: Re: vers de terre    vers de terre  EmptyDim 27 Mai 2012 - 11:47

Merci regis ça c'est détaillé
Revenir en haut Aller en bas
didilove

vers de terre  Juvani10
didilove

Masculin
Nombre de messages : 1844
Age : 40
Localisation : Belgique - proche du nord de la France
Date d'inscription : 02/05/2011

vers de terre  Empty
MessageSujet: Re: vers de terre    vers de terre  EmptyVen 8 Juin 2012 - 1:29

super régis , merci bcp Smile

sur ce , vais mfaire ma fabrique à lombric avec une ptite kriek , hic Smile

pour nos petits , faudra bien çà jacques , hein ? lol

https://www.youtube.com/watch?v=uO4lkv-jLRs&feature=related
Revenir en haut Aller en bas
didilove

vers de terre  Juvani10
didilove

Masculin
Nombre de messages : 1844
Age : 40
Localisation : Belgique - proche du nord de la France
Date d'inscription : 02/05/2011

vers de terre  Empty
MessageSujet: Re: vers de terre    vers de terre  EmptyVen 8 Juin 2012 - 1:42

bon voilà , je confirme ce que Régis souligne , les vers de terre sont bons pour nous aussi Smile

https://www.youtube.com/watch?v=sZeTEyI9fNw


vers de terre  444433 Bon appétit vers de terre  724294


Je vais tester sur mes gros cichlidés , comme me l 'as encore dit hier un aquariophile chevronné , il est vrai que par le passé , j 'en ai donné mais , on est plus vite attiré par de belles boites colorées du magasin ... donc dorénavant , je varierais d autant plus

ps : j 'ai entendu parler aussi des cloportes de petites tailles , parait aussi que c est tres bon , si régis , pouvait confirmer ou non , ce serait super , ou encore mieux , établir une liste , dans laquelle , il y serait décrit tout ce que l 'on pourrait donner de vivant à nos discus ( trouvable dans nos contrées)

MERCI par avance
Revenir en haut Aller en bas
regis

vers de terre  Alevin10
regis

Nombre de messages : 298
Localisation : 53 rue fenelon montrouge 92120
Date d'inscription : 29/11/2011

vers de terre  Empty
MessageSujet: Re: vers de terre    vers de terre  EmptyVen 8 Juin 2012 - 8:22

bon voila,en remontant dans mes fiches,
AQUALIMENT

Avant de me lancer dans ce droit de réponse, et dans ce que d'aucuns pourraient prendre pour de la provocation, je tiens à dire que je ne suis pas animateur, modérateur, administrateur, staff, véto, médecin, ni même gourou !!!. Bien que je fréquente les chamanes en Amazonie. (Prophète, cela sera pour l’au-delà !!!!.)
J'ai quelques notions de botaniste et une expérience d’aquariophile; voyageur derrière moi, je cuisine à l’occasion, puisque je suis dans la restauration d’affaire. Ce qui ne me donne aucun droit, pas plus que vous ! Je ne fais aucune publicité particulière, mais il m’arrive de citer des marques en tout désintéressement .les choses étant mises au point, je cite sur Aqualiment, un bon complément à vos demandes et commente les propos suivants.
si vous n'avez pas le courage de jouer de l'epuisette dans la nature, il reste cette solution!!
La distribution de nourriture vivante aux poissons vous permettra de voir un comportement inhabituel de ceux-ci. Il faut bien entendu adapter la taille des proies en fonction de la taille de vos poissons, pour cela le choix est vaste: aselle, cyclops, daphnie, gammare, ostracode, paramécie, rotifère, tubifex, ver aquatique, artémia, brochions, drosophile, enchytrées, eiseniellas, microver et ver grindal.
Si vous souhaitez faire un petit élevage de proies, l'algue Dunaliella, l'elsass plancton marin ainsi que la nanaclhoropsis permettra de nourrir certaines souches de zooplancton marin. L'algue chlorella permet de nourrir certaines souches de zooplancton d'eau douce.




Cliquer pour agrandir

Souche d'aselles
L'aselle est une bonne nourriture pour les poissons d'aquarium et de bassin de jardin, elles se reproduisent rapidement si elles trouvent des cachettes à l'abri des prédateurs.

Les aselles sont avantageusement utilisées dans les filtres de bassin extérieur :
- Elles consomment les excédents de nourriture,
- Les déchets végétaux tombés dans le bassin et aspirés par la filtration (pollen, feuilles d'automne, ...).

La souche est livrée avec un protocole d'élevage. Elevage en eau douce.





Souche de collemboles



Cliquer pour agrandir

Le collembole est un détritivore et vit en milieu humide près de l'eau.
Il y en a différentes sortes, et sont tous appréciés par les poissons, les têtards, petits amphibiens... Mis dans un aquarium, ils restent en surface et sont gobés par les habitants qui peuplent cet espace. La culture est facile et tant que le milieu d'élevage est humide, on peut garder la souche très longtemps sans faire autre chose que de les nourrir de temps en temps.

La souche de collemboles est en vente avec le mode d'emploi d'élevage.





Collemboles
Ce sont des petites bêtes blanches qui se maintiennent à la limite de l'eau, sur les vitres ou à la surface. Elles ont un organe de saut : la furca. Elles se déplacent donc à petits sauts.

Elles ont été introduites dans mon aquarium en même temps que des plantes flottantes nouvellement acquises.
Ces petites bestioles sont des collemboles. Elles aiment les milieux humides, il existe une sorte qui est aquatique et elle a pour nom courant "la puce d'eau".
Les poissons de surface s'en régalent...
Nous n'avions rien fait pour les éliminer de notre aquarium, les poissons ont dû s'en charger...


Souche de cyclops





Souche de Cyclops
Elevage en eau douce. Le Cyclop
C'est un prédateur.
Il faut faire attention car, il ne faut absolument pas le mettre avec des alevins.
Ceux-ci doivent avoir impérativement une taille 6 à 8 fois plus grande que le cyclope donné.
Il y a des espèces de cyclopes plus ou moins grands mais de toute manière, ne jamais prendre de cyclopes de 0,5 cm.
L'ennui, c'est que le cyclope est parfois parasité, et peut amener des maladies chez les poissons et chez l'homme.
Sinon, des cyclopes sains, donnés à des jeunes poissons (taille supérieure à 6 à 8 fois la proie) vous donnera plus tard des poissons adultes plus colorés que tous les autres.


Attention :

Ne pas confondre le cyclope avec l'Ergasilus sieboldi. Celui-ci est un parasite des branchies des poissons.
C'est un copépode avec des crochets recourbés à l'avant (le cyclope a des antennes à l'avant) La femelle de ce parasite se tient dans les ouïes des poissons où elle peut y vivre un an !

Produisant pendant cette période environ 8 millions d'oeufs qui écloseront en larves Nauplius qui vivent ensuite 2 mois en pleine eau avant de retrouver un poisson pour recommencer le cycle.

Ce parasite déclenche l'Ergasilose. Le poisson maigrit, ses branchies se décolorent, et on peut y voir le parasite accroché dessus en prenant une loupe.



Souche de daphnies Magna



Cliquer pour agrandir

Daphnie
Souche de daphnies Magna 'emploi d'élevage.
E
levage en eau douce. Les daphnies
Elles sont présentent dans tous les trous d'eau de la planète.
Il y a beaucoup d'espèces différentes, qui se développent en grand nombre suivant les conditions climatiques.









Souche de daphnies Pulex



Cliquer pour agrandir

Souche de daphnies Pulex emploi d'élevage.
Elevage en eau douce.

























Souche de gammares





Souche de gammares en vente avec mode d'emploi d'élevage.
Elevage en eau douce.
Gammares
Les gammares se trouvent dans toutes les rivières, même celles qui ont beaucoup de courant. Ils se trouvent également dans les étangs, canals...

Ils ont l'apparence d'une petite crevette.

Les gammares, les poissons en raffolent ! Dans un aquarium d'ensemble, il faut les donner assez petits car si l'on donne des adultes, ils peuvent s'y installer , s'ils sont trop gros pour être avalés.

Et, dans ce cas, gare aux plantes !

Il faut également faire attention qu'ils ne soient pas porteurs de parasites. Il y en a un qui vit dans les branchies du gammare (c'est le Spirochona gemmipara), et un autre de couleur rouge que l'on peut voir par transparence dans le corps du gammare, un nématode parasite. Il est rouge pour attirer un autre prédateur plus gros, poissons ou oiseaux, pour qu'il ait de la place pour poursuivre son développement!

Si vous allez à la pêche aux gammares, évitez déjà les endroits poissonneux.
Souche d'ostracodes





Souche d'Ostracodes ‘emploi d'élevage.
Elevage en eau douce. Les ostracodes
Ce sont des crustacés ayant une taille d'environ 1 millimètre. Ici ce sont des ostracodes tout à fait inoffensifs. Ils sont détritivores et restent sur le fond.

Souche de vers tubifex





Le tubifex est un ver très fin et rouge qui vit en eau douce.
'Les tubifex
Les tubifex de la nature ont une mauvaise réputation.
Ils se mettent en général là où ils ne trouvent aucun prédateur, c'est leur seule défense, par exemple en sortie de station d'épuration.
De ce fait, en ramassant des vers à ces endroits, le risque d'apporter des maladies dans son aquarium est grand.



Souche de vers aquatiques
Vers aquatiques
Les vers aquatiques se trouvent sur le bord des petites rivières.
Ils se déplacent en serpentant dans l'eau.





Les vers sont livrés ‘emploi 'élevage.





Ch'ti plancton eau douce


Souche de plancton d'eau douce.
Chlorella Pseudomonas: souche de plancton d'eau douce


Souche de plancton d'eau douce.

Souche d'artémias salina





Souche d'Artémias avec mode d'emploi d'élevage.






Souche de Nanaclhoropsis occulata


La Nanaclhoropsis Occulata est une algue unicellulaire plus petite que la Dunaliella.
D'ailleurs, elle colore plus facilement l'eau en vert. Les cellules de Nanaclhoropsis Occulata peuvent se regrouper et faire des amas de 10 cellules. Les artémias et les alevins savent remettre de l'ordre dans ces groupements !

Souche de petites drosophiles



Cliquer pour agrandir

Souche de petites drosophiles (Drosophila Melanogaster) avec mode d'emploi d'élevage.





Souche de grosses drosophiles



Cliquer pour agrandir

Souche de grosses drosophiles à ailes vestigiales (Drosophila Hydei) avec mode d'emploi d'élevage.


Souche de vers eiseniellas



Cliquer pour agrandir

Souche d'Eiseniellas avec mode d'emploi d'élevage.



Souche de vers enchytrées





Souche de vers enchytrées avec mode d'emploi d'élevage.

Souche de microvers





D'une longueur d'environ 1 millimètre et très fin, les microvers s'élèvent sur un substrat.
La souche est livrée avec un mode d'emploi d'élevage.
Sur la photo, on aperçoit les microvers qui remontent sur la paroi du récipient, cela lui donne un effet de dépoli au-dessus du substrat

Souche de Paramécies





Les paramécies se développent en eau douce, elles sont à peine visible à l'œil nu.

Souche de vers Grindal



Cliquer pour agrandir

Souche de vers Grindal avec mode d'emploi d'élevage.






Souche d'anguillules du vinaigre


Souche d'anguillules du vinaigre avec mode d'emploi d'élevage

.
Elevage en eau douce.
D S Aselles
D S Cyclops
D S Daphnies Pulex
D S Daphnies Magna
D S Daphnies variées
D S Gammares
D S Ostracodes
D S Paramécies
D S Rotifères
D S Tubifex
D S Vers aquatiques


Algues en eau douce.
D S Ch'ti plancton eau douce
D S Chlorella pseudomonas

Elevage en eau salée.
D S Artémias salina
D S Brachionus Plicatilis


Algues en eau salée.
D S Dunaliella salina
D S Nanachloropsis Occulata
D S Elsass plancton marin

Elevage dans le vinaigre.
D S Anguillules du vinaigre


Elevage sur substrat.
D S Petites Drosophiles
D S Grosses Drosophiles
D S Collemboles
D S Enchytrées
D S Eiseniellas
D S Microvers
D S Vers grindal


Infusoires
Lors des deux premières semaines de la mise en route de votre aquarium, vous avez peut-être remarqué la présence de petits vers, avant l'introduction de vos poissons.

Surtout, ne paniquez pas !

C'est le signe que l'équilibre de votre aquarium est en bonne voie.
Ces vers blancs, d'une longueur jusqu'à 3 mm, qui restent soit à la surface de l'eau, soit se déplacent sur les vitres ou encore en pleine eau, sont tout simplement des infusoires. C'est l'espèce la plus grande de Ciliés.
J'ai élevé avec succès cette espèce. Nous avions nourri de jeunes alevins guppys qui avaient l'air de les apprécier. On pourrait appeler ces vers des micro-vers aquatiques.

LES IMDESIRABLES

Il y a dans ces milieux beaucoup de prédateurs aquatiques, à ne pas mettre dans un aquarium...
La liste est trop longue pour tous les citer mais en voici quelques-uns avec leur photo

Hydres
Les hydres injectent au moyen de leurs tentacules un venin paralysant pour capturer les petites proies, et même les alevins.
Sur deux photos, on voit une hydre qui a attrapé un vers de vase.
Les hydres hibernent sous forme d'oeufs.
LES LIBELLULES
Les larves de libellule sont de dangereux prédateurs. Elles se divisent en deux groupes, les Aeschnes (les vraies libellules) et les demoiselles. Leurs larves ne sont pas ressemblantes mais tout aussi dévoreuse d'animaux aquatiques. Pour le moment, je n'ai qu'un groupe en photo

LES ACARIENS AQUATIQUES

Attention certaines espèces de libellules sont protégées
Les acariens aquatiques ne sont pas souhaitables dans un aquarium.
Des personnes m'ont raconté qu'ils en avaient introduit dans leur aquarium et que les poissons en avaient peur.
Leurs larves parasitent d'autres insectes aquatiques : larves de moustique, libellules, dytiques...

Le dytique
C'est un grand prédateur de larves, petits poissons, avec un énorme appétit à l'état larvaire
Bon voilà faire le tour de la question, il est toujours possible d’aller plus loin.
Bien sûr, rien ne remplacera les aliments vivants, bourrés d'oligo-éléments, de vitamines, et d’acides aminés...
La nourriture surgelée est une bonne alternative à la nourriture vivante, mais il faut que la conservation ne subisse pas de rupture de la chaine du froid et qu'elle soit saine et de qualité.
Le choix, la qualité, la diversité et la quantité des aliments sont prépondérant à la vie de vos Discus
A plus Aquariophilement Régis. Pour l’Europe. Eidge 54 pour l’Amazonie.

Le plus important en aquariophilie, c'est de respecter la vie et le bien être des espèces aquatiques !

« Toute idée nouvelle a besoin, comme une plante, d'enfoncer ses racines »

La vocation c'est lorsque l'on a son métier pour passion.
. Les informations de cette page n’engagent aucune responsabilité de ma part
Copie autorisée dans un but non lucratif



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



vers de terre  Empty
MessageSujet: Re: vers de terre    vers de terre  EmptyVen 8 Juin 2012 - 10:49

Wouahhh merci regis pour ces menus antropophages lol!
Je ne vois pas les photos quand tu écris cliquer pour agrandir peut etre sont elles encore en chargement
Revenir en haut Aller en bas
regis

vers de terre  Alevin10
regis

Nombre de messages : 298
Localisation : 53 rue fenelon montrouge 92120
Date d'inscription : 29/11/2011

vers de terre  Empty
MessageSujet: Re: vers de terre    vers de terre  EmptyVen 8 Juin 2012 - 16:28

bon si besoin est!!! il est possible de faire quelues cultures,voici la suite pour les plus friands d'entres-vous?
je vais demarrer par du simple,a vos cahiers d'élevages car il n'y aura pas de nouvelles editions. si aprés tout çà,vos discus ne se developpent pas correctement,

ARTEMIA SALINA PROIE D’ELEVAGE
Il fait partie de la catégorie des Anostracés. Comme son nom l'indique, il vit dans l'eau salée.
Comment élever des artémias ?
Soit on débute avec des cystes (oeufs) que l'on peut acheter dans tous les commerces aquariophiles, soit on commence l'élevage à partir d'artémias adultes.

- Départ avec des cystes
Pour obtenir des artémias adultes, il faut copier la nature. Il faut d'abord de l'eau, et 30 g de sel au litre.
Comme récipient, je vous conseille une boîte de récupération, type utilisée par les traiteurs, avec couvercle. Le couvercle évitera la trop forte évaporation. L'eau peut être celle de conduite, tout simplement...

Le sel, mis à part les sels spéciaux vendus dans les magasins aquariophiles peut être du sel de cuisine non iodé et non fluoré.
Cela veut dire qu'il n'y a pas eu d'ajouts pour la consommation humaine : du simple sel naturel en fait.

Si vous pouvez introduire dès le départ une souche d'algues c'est le top :
vous n'aurez pas de soucis quant à la nourriture. Pour une petite boîte du traiteur, vous mettez 1/4 de litre d'eau + une cuillère à café bombée de sel + quelques millilitres de souches d'algues et une vingtaine de cystes. Oui, j'ai bien dit une vingtaine !

La première erreur avec les Cystes d'artémias, c'est que l'on en met trop au départ.
A l'éclosion, ils s'étouffent eux-mêmes...
Vous n'avez pas besoin de bulles d'air car vous avez peu de hauteur d'eau. Vous marquez le niveau avec un feutre indélébile ou encore un ruban adhésif : ceci est pour vérifier l'évaporation.
Il faudra compléter avec de l'eau douce si le niveau baisse parce que vous avez laissé accidentellement la boîte ouverte...
Cette boîte, vous la laisserez en pleine lumière, celle du jour convient parfaitement...
Le lendemain, suivant les oeufs, vous pouvez avoir les premières éclosions. Celles-ci seront échelonnées...
Quelques jours plus tard, vous pouvez rajouter dans la même boîte une vingtaine de nouveaux oeufs.
Ver aquatique
Vous êtes nombreux à me demander comment faire un élevage de vers aquatiques, à la maison. Voici une explication simple qui ne coûte pas grand- chose :

Pour les vers aquatiques, comme récipient, utiliser une bouteille en plastique.
Mettre de la sphaigne (mousse des bois) sur 1 à 2 cm d'épaisseur lorsque la bouteille est couchée.
Y ajouter de l'eau de l'aquarium de façon à pouvoir coucher la bouteille sans que le niveau d'eau touche le goulot. Introduire les vers aquatiques
. Nourrir de temps en temps avec une pastille de fond, une feuille de salade, une rondelle de carotte. Possibilité de mettre également avec les vers, des daphnies. Ils font bon ménage.

Pour la récolte, il faudra mettre un morceau de plastique sur le goulot (genre filet d'orange découpé), tenu par un élastique. Ensuite renverser l'eau.
Récolter dans cette première eau les daphnies et quelques vers. Puis mettre cette bouteille à l'envers, goulot en bas dans un seau. Les vers mettent plusieurs jours pour sortir.
Il en restera toujours assez, dans la sphaigne pour relancer la culture. Il suffira de remettre de l'eau de l'aquarium et nourrir...
LES ASELLES
Ce sont des petits crustacés vivants en eau douce de bonne qualité, la taille du mâle aselle est inférieure à 2 centimètres, la femelle est plus petite (environ 1 centimètre).
Daphnie ou puce d'eau - Daphnies en doses
. Ce sont mes travailleuses dans les bacs des autres espèces autres que daphnies. Lorsqu'un bac me semble trop chargé en daphnies, je prélève pour en faire des doses.
Je ne suis pratiquement jamais à cours de daphnies en dose car, comme il y a plusieurs espèces, il y en a toujours l'une qui prend le dessus suivant la température.
Les daphnies en dose sont généralement petites et rougeâtres. Elles sont destinées à être distribuées directement aux poissons pour les personnes qui ne veulent ou ne peuvent pas faire leur propre élevage,
La daphnie pulex est plus petite et s'élève à température plus basse que la daphnie magna, elles ont une meilleure résistance au froid que les daphnies magna. Le mode d'élevage est identique aux magna.



Paramécies
Il suffit de mettre la souche de paramécies dans une bouteille vide de jus de fruit à grosse ouverture. Compléter jusqu’en haut avec de l’eau de votre aquarium. Nourrir avec une goutte de lait pour juste troubler l’eau.
Lorsque l’eau est redevenue claire, au bout de 2 ou 3 jours, remettre une goutte de lait. Les paramécies vont se développer. Elles sont attirées par la lumière.

Pour en prélever, il suffit d’utiliser soit une pipette ou si vous avez une « armée » d’alevins à nourrir, de siphonner en installant un goutte à goutte avec un tuyau très fin (type fil à scoubidou).Laisser 5 cm au fond de la bouteille (en immobilisant le tuyau avec une pince à linge) pour relancer la culture.
Micro vers
Ils constituent une nourriture pour petits et grands poissons. Avec une souche, on a une réserve disponible toute l’année de petits vers très utiles pour nourrir les alevins, à l’aide d’un pinceau ou d’un coton tige. La taille du pot convient à un petit élevage mais peut être multiplié à volonté
L'élevage des micro-vers
La recette :
4 volumes de flocons d’avoine
1 volume de levure de bière mélangez le tout.
Ajoutez 3 volumes d’eau.
Délayez peu à peu et faîtes cuire 2 mn.
Versez dans une boîte ou un pot en plastique une couche de 2 à 3 cm de la préparation.
Laissez refroidir. Puis ensemencez la culture en surface. Mélangez et conservez à température ambiante.
Le repiquage doit avoir lieu dans 3 ou 4 semaines.
Drosophiles
Pour la mise en route de votre nouvelle souche de drosophiles, il suffit de mettre le milieu de culture joint dans un gobelet plastique, de préférence transparent.
Attendre quelques heures que la surface du milieu sèche un peu.
Plier un papier toilette de préférence sans dessins (pas d’encres) en accordéon. Piquer ce papier dans le milieu de culture.
Préparer un papier piqué par une vingtaine de trous (avec une fine aiguille) et un élastique.
Lorsque la surface du milieu n’est plus collante, introduire la souche de drosophiles.
Il n’y a plus qu’à observer.
Ne pas exposer à la chaleur sinon le milieu sèche trop vite.



Voici la recette de laboratoire pour milieu de culture des drosophiles pour un pot :

Eau 100 ml
1 cuillère à soupe rase de sucre
1 cuillère à soupe rase de Farine de maïs
½ cuillère rase à expresso Agar agar
5 comprimés de levure de bière écrasés
1 ml Solution fongicide (1/2 cuillère à expresso)

Cuire à feu doux pendant 15 à 20 minutes.
Verser à chaud au fond du gobelet ou du bocal.
En refroidissant le milieu se gélifie.
Attendre le lendemain que la surface durcisse un peu.
Une feuille de papier toilette, pliée en accordéon, piquée debout dans le milieu, servira de support aux adultes et aux chrysalides et absorbera l'excès d'humidité.
Boucher avec un papier percé de plusieurs trous. Tenir avec un élastique.
Tenez votre élevage entre 20 et 27 °. Dix jours plus tard, vous verrez des larves (asticots) à l'intérieur du milieu.
Elles vont grossir, grimper sur le papier et s'y transformer en papes (chrysalides) d'où sortiront des adultes.
Réhydrater le milieu s'il se dessèche.

Pour récolter :

Frapper le gobelet pour faire tomber les mouches sur le fond, débouchez-le, retournez-le au-dessus de l'aquarium. En le tapotant, les drosophiles tombent à la surface de l'eau.

Vers Guindal
Ils s’élèvent sur un support tel que : mousse des bois, Sphaignes ou encore laine synthétique.
Il faut tout d’abord une souche.

Le matériel :

Une boîte type de celle qu’utilise le traiteur avec couvercle, transparente (ex. pour les salades...)
De la mousse des bois ou autre support. Laver la mousse pour qu’il n’y ait plus d’autres insectes, ni de terre.
Un éclat de pot de fleur en terre cuite.
Une lame de verre ou de plastique. (Soit une lame de microscope, un morceau de boîte de coton-tige ou autre...)
Du pain trempé dans du lait : très peu au début pour, lorsque l’élevage est à son plein rendement arriver à la grosseur d’une noisette.



La culture :

Mettre la mousse des bois lavée dans la boîte.
Poser dessus l’éclat de terre cuite. C’est là que les vers se mettront à table !
Y poser un petit morceau de pain sec trempé dans du lait.
Introduire la souche un peu sur la mousse et sur le pain.

Poser la lame de verre ou de plastique sur le pain. Les vers vont s’y agglutiner lorsque la souche aura bien démarrée.
Pour nourrir les poissons, il suffira de prélever sur lame à l’aide d’un coton tige ou d’un petit pinceau les vers.

Bon appétit ... les poissons.

Encryptées
Le matériel :
Tout d’abord il faut une souche,
Un pot de fleurs en terre cuite,
Deux soucoupes l’une pour en dessous, l’autre pour le dessus comme couvercle,
Du terreau
Un éclat de pot de fleurs en terre cuite,
Du pain et du lait,
De l’eau mais pas trop;
Et enfin un endroit dans une cave par exemple.

La culture :
Poser le pot sur une soucoupe.
Mettre un caillou pour boucher partiellement le trou, comme pour y mettre une plante.
Mettre le terreau, sans remplir complètement le pot.
Y introduire la souche d’enchytrées.
Poser dessus le morceau de terre cuite.
Arroser le tout afin que de l’eau descende jusque dans la soucoupe du bas.
Poser sur le morceau de terre cuite l’équivalent d’une demi noisette de pain trempé du lait.
Poser la soucoupe-couvercle.
Et patienter...
Si l’on a mis trop de pain, il va moisir. Si c’est le cas, le retirer avec une petite cuillère en plastique ou encore un bâtonnet de glace.
Vous pouvez récupérer les vers dans ce pain en le mettant dans l’eau. Les enchytrées sortent. A l’aide d’une pipette, c’est alors facile de les récupérer pour les donner à nos poissons préférés.




L'élevage des eiseniellas
Le matériel :

1 pot de fleur en terre cuite non vernis
1 morceau de terre cuite pour boucher le trou du pot.
2 soucoupes l’une pour mettre au-dessus du pot, l’autre en dessous pour recueillir l’eau.
De la mousse des bois. (Lavée et essorée)
Quelques morceaux de carton ondulé, brun non imprimé (sans encre pour éviter d’introduire des métaux dans l’élevage).
De la farine de maïs.
Evidemment une souche d’Eiseniellas

La culture :

D’abord mettre le morceau de terre cuite pour boucher le trou du pot.
Mettre la mousse des bois, environ la moitié dans le pot.
Y poser debout les morceaux de carton ondulé (les vers vont les coloniser et y faire leur nid)
Recouvrir du reste de mousse pour arriver à environ 1 à 2 cm du bord du pot.
Arroser comme l’on arrose un pot de fleur : l’eau va s’écouler dans le fond de la soucoupe inférieure.

Déposer la souche d’Eiseniellas en surface.
Nourrir en surface avec la farine de maïs.
Arroser de temps en temps de façon à ce que le pot extérieur ne sèche pas. Mettre plutôt au frais à la cave surtout pas au soleil et patienter.
Pour récolter les vers, soulever la soucoupe-couvercle : vous pouvez attraper les vers en surface. Il y en a de toutes les tailles.
Bonne culture.
Les anguillules du vinaigre
S’il existe une souche sans problème, que l’on peut oublier au fond de la cave pendant des semaines c’est bien celle-là.
Les anguillules s’élèvent sur milieu acide. Elles sont plus fines que les nauplies d’artémias mais aussi plus longues.
Mises dans un aquarium, elles survivent mais ne peuvent pas se reproduire.

Le matériel :

un bocal à grosse ouverture, du vinaigre de cidre non pasteurisé
de l’eau, une pomme, une petite éprouvette (comme celle utilisée dans les labos pour les prélèvements sanguins), un peu de perlon(mousse d’aquarium) ou un petit bout de bas-collant, une pipette.
Une souche d’anguillules
La culture :

Suivant la grandeur du bocal, préparer un mélange moitié vinaigre, moitié eau.
Exemple : 1/4 de litre d’eau, 1/4 de litre de vinaigre.
Mettre des morceaux de pomme.
Laisser pendant 24 h.
Des bactéries va se développer.
Introduire la souche d’anguillules.
Les anguillules vont se développer dans ce milieu.
Vous pouvez ajouter lorsque vous en avez envie un peu de pommes.
Lorsque le fond sera trop épais, il faudra faire un repiquage.


Le prélèvement :

Avec la pipette, prendre un peu d’anguillules. Déposer au fond de l’éprouvette.
Mettre dessus le perlon ou le bout de collant.
Ajouter délicatement de l’eau par-dessus avec la pipette.
Attendre.
Toutes les anguillules vont remonter vers la surface, donc dans l’eau et vous pouvez les prélever avec la pipette.
Vous rajouter à nouveau de l’eau jusqu’à ce que toutes les anguillules soient remontées.
Bonne culture.
Les cyclops sont des prédateurs. Ils mangent beaucoup de choses.

Vous pouvez installer la souche dans un bac ou même dans une bouteille d’eau minérale. Leur mettre quelques feuilles d’arbres d’automne apportent un plus : celles-ci produiront des infusoires que les cyclops pourront manger.

En nourriture supplémentaire, on peut leur donner de la levure, des paramécies, des micro-vers, tout ce qui est petit. On peut aussi mettre quelques daphnies. En général les cyclops vivent en compagnie des daphnies. Ils suppriment les faibles.

Ne pas donner des cyclops adultes à des petits alevins d’ovipares.
Par contre les Nauplies de cyclops ont la même forme que ceux des artémias mais sont plus petits. Donc lorsque l’on veut nourrir les alevins, il faut prendre un filtre à artémias ou encore fabriquer un bac flottant où l’on mettra des adultes cyclops et ou les petits pourront passer à travers un filtre (étamine fine).

Le maintien des cyclops n’est pas difficile. Ils supportent beaucoup. J’ai des bouteilles dans lesquelles il ne reste que des cyclops et ils ont l’air de bien se porter sans que j’apporte de nourriture supplémentaire.
Brachionus plicatilis C’est le rotifère marin.

Je le cultive dans l’eau des artémias, donc avec la même salinité. (30 g de sel par litre)
Il est nourri d’algues microscopiques et de levure de boulanger fraîche.

La culture peut se faire dans une bouteille de 1 litre, soit en verre, soit en plastique lisse et transparent.
Vous pouvez voir à travers le sachet les branchions, on ne peut voir à l’œil nu que les adultes, les petits ne sont pas visibles ainsi. Mettre la souche dans une eau déjà préparée, sel bien dissout.

Si l’on a une culture d’algues marines, compléter avec les algues pour colorer juste un peu l’eau. Attendre que l’eau soit complétement transparente pour rajouter à nouveau de la nourriture. Alterner, algues et levure, c’est un bon moyen pour avoir des Brachionus en forme et en nombre impressionnant.

Pour employer la levure, tout d’abord, il faut de la levure fraîche de boulanger. Casser un petit bout et le mettre dans un peu d’eau, à part. Délayer. Avec une pipette distribuer aux branchions quelques gouttes de façon que l’eau de la bouteille d’élevage devienne légèrement trouble. Avec le temps, on a un doigté qu’aucune explication ne peut remplacer…

L’élevage sera mis de préférence à la lumière, plus de 12 h par jour. Soit tube néon, soit lumière naturelle mais surtout pas en plein soleil derrière une vitre…
Les branchions sont attirés par la lumière aussi pour faire un prélèvement, il suffit de les mettre près d’une source lumineuse et prélever avec une pipette.
Le contenu est donné directement aux alevins.
Bonne culture.
Dunaliella salina
C'est l'algue que mangent les artémias et les Brachionus plicatilis.

Pour la cultiver, il faut:
de l'eau salée (30g de sel au litre)
de la lumière directe du soleil
un récipient (ex: bouteille à grosse ouverture)
de l'engrais liquide pour plantes vertes (peu importe la marque)
Mettre la souche dans un litre d'eau, ajouter quelques gouttes d'engrais (3 à 5 gouttes/litre d'eau). Vous pouvez placer la bouteille soit près d'un éclairage d'aquarium, soit dehors, au soleil direct. Les algues vont se développer et vous verrez l'eau devenir toute verte.

Utilisation:
Distribuez une partie de votre dunamiella pour nourrir vos nauplies d'artémias, tout en gardant un fond de bouteille pour faire un nouveau repiquage. Bien sûr, il est nécessaire d'avoir plusieurs bouteilles pour faire un roulement.

Le choix, la qualité, la diversité et la quantité des aliments sont prépondérant à la vie de vos Discus
A plus Aquariophilement Régis. Pour l’Europe. Eidge 54 pour l’Amazonie.
Le plus important en aquariophilie, c'est de respecter la vie et le bien être des espèces aquatiques !

" POUR COMMANDER A LA NATURE, COMMENCE PAR LUI OBEIR "
« Il est plus facile de déplacer un fleuve que de changer son caractère. »

« Les larmes sont pour le cœur ce que l'eau est pour les poissons »

. Les informations de cette page n’engagent aucune responsabilité de ma part
copie autorisée dans un but non lucratif.

Quand le dernier arbre aura été abattu - Quand la dernière rivière aura été empoisonnée
Quand le dernier poisson aura été péché - Alors on saura que l'argent ne se mange pas.

" POUR COMMANDER A LA NATURE, COMMENCE PAR LUI OBEIR "
Revenir en haut Aller en bas
didilove

vers de terre  Juvani10
didilove

Masculin
Nombre de messages : 1844
Age : 40
Localisation : Belgique - proche du nord de la France
Date d'inscription : 02/05/2011

vers de terre  Empty
MessageSujet: Re: vers de terre    vers de terre  EmptyVen 8 Juin 2012 - 18:14

Régis , président !!! Smile


super !! merci !

Revenir en haut Aller en bas
regis

vers de terre  Alevin10
regis

Nombre de messages : 298
Localisation : 53 rue fenelon montrouge 92120
Date d'inscription : 29/11/2011

vers de terre  Empty
MessageSujet: Re: vers de terre    vers de terre  EmptyVen 8 Juin 2012 - 19:26

je ne brille pas a cette fonction,mon statut professionnel, m'oblige a rester humble devant les hommes, mais voici la suite pour obtenir des discus comme je les aime!!!

sachez lire entre les lignes,la nourriture est le nerf de la guerre pour obtenir la quintessence de vos protégés.

Avant de me lancer dans ce droit de réponse, et dans ce que d'aucuns pourraient prendre pour de la provocation, je tiens à dire que je ne suis pas animateur, modérateur, administrateur, staff, véto, médecin, ni même gourou !!!. Bien que je fréquente les chamanes en Amazonie. (Prophète, cela sera pour l’au-delà !!!!.)

J'ai quelques notions de botaniste et une expérience d’aquariophile; voyageur derrière moi, je cuisine à l’occasion, puisque je suis dans la restauration d’affaire. Ce qui ne me donne aucun droit, pas plus que vous ! Je ne fais aucune publicité particulière, mais il m’arrive de citer des marques en tout désintéressement .les choses étant mises au point, je cite (extrait internet) et commente les propos suivants.

Recettes à base de viande ou dérivés :

1kg de cœur de bœuf haché en fonction de la taille des bouches à nourrir 500gr de filets de poisson genre cabillaud, lieu ou colin noir 1boite de flocons de céréales ou de super levure de (Gayelord hausser) 100 gr de tétra-min 250g d'épinard haché 2 oeufs frais 250g de légumes verts,haricot,petits pois, blanchis 5 mn 5 comprimés de royal vie 0,50gr de spiruline. Pour liant de toute cette préparation, je vous conseille de l’hydrosol mix 50(ne pas confondre avec du poly vitaminé, valable pour les différentes recettes que je vous propose !!!
6 rates de bœuf (par pression récupérer uniquement le sang) 1 kilo de cœur de bœuf haché très fin 1ks de moules ouvertes et cuites 1kg de poisson maigre 1/2 litre de nourriture en paillettes 2 jaunes d'oeufs 1 flacon d'hydrosol poly vitamine 10 pilules de Fumafer 3 ampoules de vitamine B12 0,050kg de paprika a discrétion et selon l’épaisseur poudre d'agar agar (gélifiant en microbiologie) ou de gélatine en poudre, ou en feuille.
800 gr de cœur de volailles 250gr d'épinard 5 A 6 carottes précuites 0,50gr de flocon de levure de bière,o,50gr de flocon diététique, ( genre 5 céréales), 3 ampoules de vitamines B12 200gr de chair de moules au naturel 1 jaune d'œufs, 10 gouttes d'hydrosol poly vitaminé.
1 kg de cœur de bœuf, 300gr de farine de poisson, 2 oeufs ,200gr de flocons d'avoine, 200 gr de crevettes décortiquées, 500 gr de moules ou de coques, ou cocktail de fruits de mer 0,50gr de spiruline, 50 gouttes d'hydrosol poly vitaminé, 10 pilules de Fumafer, 3 ampoules de vitamines B12, 0,50gr de paprika.
Puis dans la version diverse :
Les vers de vase sont le complément de l'été, les Discus en raffolent surtout quand ils sont vivants, les vers de terre aussi et après dégorgement.
L'orange apporte de la vitamine C, pour réduire le stress et améliorer le fonctionnement du système immunitaire
Le pain complet contient des germes de blé et des vitamines, n'en abusez pas, car il contient aussi des hydrates de carbone
La laitue riche en vitamine C et d'autres éléments nutritifs
Les crevettes sont un extra prisé des Discus, qui y trouvent de nombreuses protéines, surtout en été
Les alicaments et les suppléments alimentaires
Les produits sous forme de poudre sont à ajouter au régime alimentaire des discus. Ils renforcent le système immunitaire et réduisent le taux de bactéries
. Cette pâtée sera fournie en alternance avec des vers de vase congelés. Pour information des œufs de parasites et des parasites eux-mêmes peuvent survivre à la congélation.
LES ADDITIFS :
Les Discus doivent leur charme et leur valeur à la splendeur de leurs couleurs. Certains additifs alimentaires permettent de raviver les couleurs naturelles des Discus, en été vous pouvez les mélanger à leur régime alimentaire de base. Ils contiennent des crevettes et une algue, spiruline, susceptibles de rehausser leur couleur rouge, et la brillance de leurs écailles. .
LES EXTRA ET LES PETIT PLUS :
Les Discus apprécient les extra qui leur apportent des vitamines fraiches et des minéraux.
La laitue, les oranges, l’ail, le pain complet, les larves de moustiques, comptent parmi leurs nourritures préférées. Si vous donnez des crevettes, n'enlevez pas leur carapace car elle ravive les couleurs des Discus .Les orange découpées, mais entourées de leur peau. (Surtout les laver avant distribution, très petite quantité) Les Discus apprécient l'ail frais de préférence quand il est pressé et mélangé au reste de la nourriture. Dans la mesure du possible N’offrez jamais de petits pois car ils sont trop riches en hydrates de Carbonne.
EN FONCTION DES SAISONS :
Selon la saison, les. Discus sont plus ou moins affamé, en été, surtout si la température de votre bac augmente surtout si votre bac est exposé au soleil il peut ainsi monter à 36 ou 38°) ils se dépensent beaucoup et mange plusieurs fois par jour. Ils vont rapidement se développer. A la période des pluies vous pouvez repasser a une température normale 25 a 26° il mange peu et sa croissance est ralentie. Le must en matière d’aquariophilie, c’est de créer des différences de température de l’ordre de 3 à 5° par jour avec des variations de courant dans la vitesse de vos pompes car le Discus n’est pas insensible a des courant fort alterné par des lents. Du vécu dans le Nhamundã, et mis en application dans mon bac de 1200 l ; résultat des Discus en pleine formes, et ne présentant pas d’excès de graisse au niveau de la frontalis.(les asiatique au niveau de Kuala Lumpur Malaisie donne une importance toute particulière a cette zone du corps du Discus Une bien meilleurs résistance au maladie ?du a un effort physique.
En automne et au printemps favorisez plutôt une alimentation à base de germes de blé, de vers de vase afin de maintenir en éveil les fonctions vitales car la croissance se ralenti voir s'arrête a base température, il peut rester plusieurs jours sans manger malgré la gangue de nourriture a portée de bouche. En aquarium il n’est pas rare de voir des Discus ne pas manger et ceux pendant plusieurs jours, voir un mois. Dans la nature en période de reproduction, l’attention de notre Discus se porte essentiellement sur sa progéniture et la nutrition passe au second plan.
Quand la température de l'eau diminue en automne l'appétit à tendance à suivre la même diminution ;
Période 1 : l'hiver, en l’occurrence dans l’hémisphère sud non loin de l’équateur en dessous de 24°C, les poissons ne mangent pas, ils utilisent les réserves stockées durant les autres périodes surtout s’y-il sonde en profondeur, plus de 5 mètres !!! notre Discus descend un peu plus profondément dans les abimes du rio.
Période 2 : juste avant et juste après cette période de disette, quand la température varie entre 25°C, les poissons mangent relativement peu, pourtant ils ont besoin de beaucoup d'énergie sous forme de lipides et de carbohydrates pour constituer ou reconstituer leurs réserves. Les besoins en protéines sont moins élevés qu'en été.
On donnera une alimentation dite "d'hiver" étudiée pour répondre à cette demande. Le choix et la variété sont prépondérants pour notre Discus. La période de reproduction approche dans le milieu naturel, pour nos aquariophile, le problème est tout autre, il faut accoupler notre Discus, et le mètre en position idéale avec le moins de désagrément possible, tout doit s’accorder, la nourriture y compris !!!...
Période 3 : entre 25° et 28°C, et au-delàs La température augmente, le métabolisme aussi et les besoins en protéines augmentent. Parallèlement les taux de lipides doivent diminuer dans la ration. On utilise un aliment que j'appellerai "de base «ou un mélange d'aliment riche et d'aliment d'hiver.
Période 4, au-dessus de 32°C l'organisme est à plein régime, il consomme de tout, l'énergie et les protéines, principalement pour la croissance et la reproduction. Il lui faut un aliment "riche" en quantité mais surtout en qualité. Pour des raisons évidentes, il devra également être très peu polluant. Notre Discus est alors à fond et grille la vie par les deux bouts, son espérance de vie diminue à vitesse grand (V) !!!...
Vous possédez une Rolls et vous roulez en 2 ch. Vous n’avez pas le droit à l’erreur pour la reproduction. Les paramètres de votre bac doive être au top, vous n’avez plus le droit à l’erreur, les changements d’eau sont 2 fois par jour à 100% ? C’est clair. En 2 la nourriture.
Une fois en possession d'un groupe de futurs reproducteurs de qualité, la clef de la réussite c'est de leur épargner les stress, les maladies, les parasites…Ne pas suivre ces règles vous interdirait de vous prévaloir du qualificatif d'éleveur de Discus de qualité !!!
Rien ne fait grandir plus vite et ne met en meilleure forme un Discus que la nourriture vivante d'eau douce….Rien ne peut écourter leur vie, réduire leur fertilité plus sûrement que cette même nourriture!!!!! C’est paradoxal, mais ainsi va la vie.
1. Protéines :
C'est le constituant essentiel de la matière vivante (animale et végétale) et c'est donc logiquement le nutriment que l'on va retrouver dans la plus grande proportion (suivant les périodes les Discus ont besoin de 25 à 35% de protéines soit environ 1/3 de la ration). C'est aussi le plus cher. De la partie nourriture.
En schématisant, on peut dire que les protéines sont constituées d'un assemblage de briques appelées les acides aminés. Ce sont ces briques que le Discus ou le poisson utilise pour réparer, entretenir ou se construire (croissance, production sexuelle, …) ses tissus ou ses organes. Le Discus a besoin d'une vingtaine d'acides aminés différents. Il sait en fabriquer une dizaine (en transformant d'autres acides aminés ou en les élaborant à partir d'autres nutriments) mais l'autre moitié doit lui être apportée telle quelle (ce sont les acides aminés essentiels). Les besoins ne sont pas les mêmes pour chacun de ces acides aminés. La proportion en acides aminés des ingrédients utilisés dans la composition des aliments est variable. Ce qui fait la qualité de l'ingrédient protéique, c'est cette proportion qui doit être proche des besoins réels de notre Discus ou du poisson.
Les acides aminés, évoqués plus haut en tant que constituants structurels des organes, peuvent aussi, en cas de besoin être utilisés comme énergie. Dans ce cas ils ne sont plus disponibles en tant que briques puisqu'ils vont être détruits ou transformés. C'est évidemment du gaspillage et il faut les épargner en donnant au Discus ou du poisson une autre source d'énergie plus facilement utilisable et moins chère (les lipides et surtout les carbohydrates).
Il faut donc des protéines et de l'énergie. Mais pas en n'importe quelle proportion. S'il y a trop peu d'énergie, le Discus va "consumer" ses acides aminés. S'il y a trop d'énergie, le poisson risque d'être rassasié avant d'avoir absorbé suffisamment de protéines. L'excès de protéines (ou de l'un ou l'autre acide aminé) est également nocif, le Discus va utiliser ce dont il a besoin structurellement et "brûler" le reste en rejetant de l'azote qui polluera notre bac (c'est lui qui génère l'ammoniaque, les nitrites et les nitrates !).
Dans tous les cas, il y aura gaspillage de nourriture (et donc pollution) et mauvais état général des Discus s’il y a excèdent. Nourrir aussi souvent que possible, la nourriture c'est la croissance! Bien sûr je me répète mais rappelez-vous que vous ne pouvez pas suralimenter un poisson…. Seulement polluer le bac, soyez vigilants! Le tout consommé en quelques minutes sera parfait. Nourrir peu en petite quantité mais souvent est une règle d’or !!si possible on peut aller jusqu’à 8 à 9 fois par jour.
En résumé, un bon aliment devra être fabriqué à partir de bonnes protéines (c'est à dire composées d'acides aminés dans les proportions les plus proches des besoins du Discus), dans des quantités adaptées aux besoins et accompagnées des bonnes proportions de lipides et de carbohydrates pour l'énergie. Malheureusement aucune de ces informations qualitatives n'est disponible pour le consommateur.
Momizi Gammarus vous pouvez les trouver dans les boutiques indiennes de paris. Les crevettes séchées comprennent beaucoup de protéines qui s’occupent entre autres de la croissance, de rétablissement endommagé de la toile et de la production des oeux ou de la graine. Un manque de protéines trouble à long terme la croissance des Discus et peut causer une coalescence de la colonne vertébrale. Les pattes et l'échelle des crevettes comprennent beaucoup de minéraux, qui on s'occupe entre autres de la construction de la charpente et du système nerveux de koi. L'échelle des crevettes comprend également le pigment, ce qui renforce la couleur des Discus.
Le stick :
Rempli l’estomac mais ne nourrit pas et pollue énormément l'eau...
Les granulés coulants
Ces granulés sont étudiés pour les poissons dits de fond comme les Corydoras, etc. Ce type de nourriture est très riche en protéines (45 à 60%) mais souffrent d'une absence totale de pigment. Peu suppléer pour les Discus.
Les granulés flottants
Les granulés flottants premier prix apportent un compromis intéressant pour les bassins de type communautaires (tous poissons confondus)
Les nourritures à Discus Food
En fonction des saisons, plusieurs choix sont possibles : il est bon de changer de nourriture et d’allure au niveau du thermomètre de votre bac, cette nouvelle forme de pensée permettra de favoriser la formation de couple, d’intensifier le débit de votre pompe, pour un Discus plus performant, et pour l’avoir constaté sur place, il aime se déplacer dans du courant moyen a fort ainsi une pompe de 5000 litres n’ait pas ridicule dans un bac de 1000 litres en variant l’intensité et l’allure de celle-ci a plusieurs moment de la journée. Des changements d’eau à qui mieux mieux, ne pas hésiter à changer jusqu’à 100% par jour. Plus il y a de changement plus votre Discus se portera mieux, même pour les portée de 5 jours, cela évite la pollution de leur bac, pour l’avoir vu en Asie, avec des résultats très surprenants.
De 24°C à 26°C, les nourritures spéciales hiver à base de granulés ou de paillettes très digestes même à basse température ce qui leur permet de ne pas perdre leur capital de graisse trop vite durant l'hiver pour nous ici. De 28°C à 30°C, les nourritures toutes saisons. Quand je dis toutes saisons, seiche, lyophilisé, pâté maison, paillettes divers, vivants etc…
Les nourritures dite « haute qualité » les plus performantes = tous se qui se fait de mieux sur le marché en + du régime 24 à 26°.
Il faut administrer cette nourriture à des températures supérieures à 30°C, car extrêmement riches en pigment, protéines, vitamines, calciums, ceci n’est qu’une suggestion de ma part, et en aucun cas ne me considère comme réfèrent pour éviter toutes formes de discriminations ou de jalousie du fait d’une certaine expérience !!!!...les voyages me permettent bons nombres d’observations divers et variées sans vouloir créer de l’ombre a Heiko Bleher, et les autres !!!
A plus Aquariophilement régis, pour l’Europe. Eidge 54 pour l’Amazonie
« Le plus important en aquariophilie, c'est de respecter la vie et le bien être des espèces aquatiques !

«Il paraît que notre cerveau ne fonctionne qu’à 50 % de ses capacités. Je n'y crois qu’à moitié...»
« Le bonheur dans la vie dépend de la qualité de tes pensées. »

" POUR COMMANDER A LA NATURE, COMMENCE PAR LUI OBEIR "


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



vers de terre  Empty
MessageSujet: Re: vers de terre    vers de terre  EmptyVen 8 Juin 2012 - 21:32

Comme a l'habitude premièrement merci de tous ces precieux renseignements et de deux de partager ton savoir parmis nous vers de terre  828208
Revenir en haut Aller en bas
didilove

vers de terre  Juvani10
didilove

Masculin
Nombre de messages : 1844
Age : 40
Localisation : Belgique - proche du nord de la France
Date d'inscription : 02/05/2011

vers de terre  Empty
MessageSujet: Re: vers de terre    vers de terre  EmptyVen 8 Juin 2012 - 23:05

merci bcp régis , super informations !!

mais , comment recréer les saisons ? et est ce une bonne chose aussi pour les hybrides ?

merci bcp , c 'est sur , je vais lire et relire ces informations et surtout les mettre en oeuvre


vers de terre  871194
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



vers de terre  Empty
MessageSujet: Re: vers de terre    vers de terre  EmptyVen 8 Juin 2012 - 23:10

didilove pour les saisons de pluie moi je place un parapluie dans la fishroom lol!
Revenir en haut Aller en bas
didilove

vers de terre  Juvani10
didilove

Masculin
Nombre de messages : 1844
Age : 40
Localisation : Belgique - proche du nord de la France
Date d'inscription : 02/05/2011

vers de terre  Empty
MessageSujet: Re: vers de terre    vers de terre  EmptySam 9 Juin 2012 - 2:03

me dit pas comment tu te promenes en canicule dans ta fishroom stp lol je veux pas savoir Smile


et entre nous , moi c est tong et bermuda dans ma fish room et c est tres bien comme ca Smile

meme quand il neige dehors

vers de terre  44320
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



vers de terre  Empty
MessageSujet: Re: vers de terre    vers de terre  EmptySam 9 Juin 2012 - 10:16

comme quoi pas vraiment de saison a 30° dans la fishroom été comme hiver
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




vers de terre  Empty
MessageSujet: Re: vers de terre    vers de terre  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
vers de terre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discus tout simplement :: LES DISCUS :: La cantine-
Sauter vers: