La passion du Discus, le forum de référence depuis 2006
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez
 

  Recette simple de nourriture a Discus

Aller en bas 
AuteurMessage
regis

                        Recette simple de nourriture a Discus Alevin10
regis

Nombre de messages : 298
Localisation : 53 rue fenelon montrouge 92120
Date d'inscription : 29/11/2011

                        Recette simple de nourriture a Discus Empty
MessageSujet: Recette simple de nourriture a Discus                           Recette simple de nourriture a Discus EmptyDim 27 Jan 2013 - 11:21


bonjour a vous,

Recette simple de nourriture a Discus

" J'adore parler de rien, c'est le seul domaine où j'ai de vagues connaissances "

Compositions de menus le 27/ 01/2013 le développement

SOURCE ET ORIGINES DES DOCUMENTS LR 54, AQUALIVES VIA INTERNET http://fr.wikipedia.org etc...

Dans cette quête de toujours bien faire et de satisfaire au mieux nos Discus,
Avant de me lancer dans ce post, et dans ce que d'aucuns pourraient prendre pour une polémique, je tiens à dire que je ne suis pas vétérinaire, ni médecin, encore moins gourou !!!. Bien que je fréquente les chamanes en Amazonie, cela ne me donne aucun droit J’ai quelques notions de cuisine et d'immunologie, un bout de chemin en aquariophile et de voyage !!! Derrière moi. Mais voyons notre sujet. Partageons ce moment dans la diversité.
Bien sûr sans aucune obligation de votre part, ceci n’engage que moi dans la suite,
Vous pouvez prendre tout ou une partie de ce qui va suivre.
Il ne faut pas se leurrer, maintenir des Discus en excellente santé demande du temps et un investissement personnel important.
Il convient de se mettre à la chère.
Les Discus sont des cichlidés, territoriaux, alors attention, ils leurs faut de l’espace, le plus possible, surtout si vous avez des sujets adultes ou sub-adultes
Les Discus sont des poissons timides et parfois craintifs, qui doivent vivre en groupe, pour que l'agressivité du dominant puisse se répartir sur plusieurs "victimes ". Ce sont des Cichlidés, qui ont le mauvais caractère typique de leur famille ; ils défendent un territoire et se bagarrent régulièrement .... Les bagarres sont souvent mauvaises : prises par la bouche et les écailles sont arrachées sur le corps. Il faut suffisamment d'espace et de cachettes pour que les plus faibles puissent se planquer et se soustraire à la vue du dominateur.
Ils ont besoin d'espace et n'apprécient pas de partager leur bac avec des poissons agités ou agressifs... Il vaut donc mieux éviter la cohabitation, sauf néons, et petits characidés.
Le Discus étant un poisson d’eau « chaude », il conviendra de chauffer entre24 et 27 °C. Les courants d’Amazonie, permettent aux Discus à des variations de températures impressionnantes !!! (Garder les températures excessives pour les traitements particuliers. Moins vous chauffez, plus vous garder l’espérance de vie de vos Discus
Pour ce qui concerne l’éclairage, il dépend du type de bac. En bac nu, il a peu d’importance. Un éclairage faible est même recommandé, afin de limiter le stress des Discus.
En bac planté, les plantes nécessitant beaucoup de lumière, on adaptera son éclairage aux besoins des plantes. Par contre, on essaiera d’aménager des zones d’ombre, que les Discus apprécient plus particulièrement. Dans son biotope ils se rassemblent sous les racines, par groupe de plusieurs centaines d’individus, et sur plusieurs mètres d’eaux.
L’alimentation du Discus il faut définir tout d'abord ces besoins
Le métabolisme des Symphysodons est assez faible, car ils ne régulent pas leur température. Ils la subissent , Ils ne luttent pas non plus contre la pesanteur, et leur mode d'excrétion des déchets sous forme d'ammoniaque est aussi économique en énergie puisqu'il ne nécessite aucune transformation. Les besoins à l'entretien sont faibles. Ces besoins dépendent quand même de la température du bac, les poissons vivant dans une eau plus chaude consomment plus d'énergie. De même, plus les poissons sont jeunes et donc en phase de croissance, plus ils consomment de l'énergie.
Les protéines représentent une source importante. Elles peuvent fournir de 40 à 80 % de l'énergie dépensée par le Discus. Elles servent en plus à la constitution des protéines du poisson lui-même. Elles peuvent aussi stimuler la sécrétion de certaines hormones.
Il faut savoir que le mucus parental contient près de 73 % de protéines et que les discus juvéniles ont des besoins de l'ordre de 45 % de protéines.
Pour la source, la préférence ira vers des protéines animales, plus digestes pour les poissons et contenant un profil d'acides aminés plus en rapport avec leurs besoins. Certaines sources de protéines végétales ont même des effets négatifs. (Soja et blé entre autres)
On pourra utiliser du steak de bœuf (20 % de protéines), des viandes de poissons maigres. Pour augmenter le taux de protéine et arriver aux 45 % désirés, il conviendra d'ajouter des farines de poissons.
En matières de besoins lipides, Leur apport est important d'un point de vue qualitatif, car ils fournissent des acides gras essentiels. D'un point de vue quantitatif, ils sont aussi une source d'énergie, permettant d'utiliser moins de protéines et de relâcher moins de déchets azotés comme l'ammoniaque. Avec 50 % de protéines dans l'aliment, on peut fournir près de 15 % de lipides. Pour une pâtée maison qui ne contient que 20 % de protéines, il faudra rester aux alentours de 10 % de lipides.
Les glucides sont très mal utilisés par les Discus et les poissons en générales. Les glucides complexes comme l'amidon doivent être très cuits pour être plus digestes, sinon ils peuvent créer des intolérances. Même si les glucides ne sont pas indispensables aux poissons, en petite quantité, ils favorisent l'utilisation des protéines.
Pour les vitamines et les sels minéraux :
Les besoins ne sont pas très différents des nôtres. Seuls l'inositol et la choline sont plus demandés par les poissons. Les aliments du commerce contiennent les quantités suffisantes de vitamines. Il est inutile d'en ajouter dans la mesure où certaines vitamines liposolubles peuvent, en excès, provoquer des dommages. La vitamine C tient une place importante grâce à son activité anti-oxydante. Elle permet aux êtres vivants de lutter contre de nombreux stress. On l'utilisera à la dose de 250 mg/kg d'aliment. On utilise de préférence des formes stables comme les polyphosphates ou mono phosphates. Leur activité étant moindre il convient de doubler la dose.
Les vitamines sont peu stables, il convient donc de faire attention à la conservation des aliments. Il est de plus inutile d'ajouter des vitamines directement dans l'eau du bac, elles y seront très rapidement dégradées.
Les Discus et les poissons tirent leurs minéraux aussi bien de l'eau que de l'aliment. En eau très douce, il convient d'apporter ces minéraux par une alimentation variée et équilibrée.
Voici donc ma dernière recette mise au point pour un bac de Discus rafflesia, et qui sont en pleines formes.
Steak de thon, cuit
Thon
Valeur nutritionnelle pour 100 grammes
Calories Lipides Protides Glucides
216.31 kcal 13 g 27 g 0 g
33 % 68 % 0 %


Le surimi (en japonais 擂り身, surimi, « poisson haché ») est un produit alimentaire. Il est réalisé à base de chair de poisson blanc, traditionnellement le colin d'Alaska ou le merlan bleu, mais depuis des temps plus récents des espèces moins nobles sont entrées dans sa composition. Il peut se présenter sous diverses formes : bâtonnets, dés, médaillons, émietté, découpé en tranches, ou en forme de corps de crustacé.
• Bâtonnets aromatisés au crabe prendre de préférence la marque coraya,qui est sans arome artificiel, sans colorant, sans conservateur, voici le type de poissons que l’on retrouve à l’intérieur et pour votre gouverne Lieu noir, ou Goberge Merlan bleu Colin d'Alaska Brème de mer
• En France, la norme AFNOR impose que le surimi de base soit constitué d'un minimum de 85 % de chair de poissons et que les miettes, bâtonnets, dés, médaillons de surimi comportent au moins 35 % de surimi base (soit moins de 30 % de chair de poissons pour les préparations commerciales couramment vendues).

Epinard hachés
Apres avoir rassemblé les trois ingrédients de base tailler le tout en brunoise avec un couteau
200gr de thon ,200gr de bâtonnets au crabe, 100gr d’Epinards haché. Ajoutez un peu d’eau pour le liant, puis mettre dans des bacs de cubes a glaçons, et dans des sacs de congélation pour éviter la condensation d’eau et une parfaite conservation. Cette recette extrement simple, complétera la panoplie de votre nourriture a Discus, a alterner avec un menu diffèrent par jour
Article composé avec Complément d’information sur internet, http://fr.wikipedia.org
SOURCE ET ORIGINES DES DOCUMENTS LR 54, AQUALIVES VIA INTERNET
En conclusion la nutrition doit être considérée plus que jamais comme le facteur numéro 1 avec l’eau de votre aquarium.
L’assortiment, la qualité, la dissemblance et la quantité des ravitaillements sont prépondérant a la vie de vos Discus ; plus vous opter pour de la subsistance simple, plus vos Discus seront beaux, plus besoin de carotène d’astaxanthine et autres produits.

Vos efforts doivent être à la hauteur de vos confiances.
Résultat Avec un effort maximum, ils ne tarderont pas à se reproduire, et viendra le moment de sustenter les petits.la boucle sera alors bouclé,
Le résultat de la filiation ; Cest à dire une portée maximale de 400 petits.

A plus Aquariophilement régis, pour l’Europe. Eidge 54 pour l’Amazonie.

" POUR ORDONNER A LA NATURE, COMMENCE PAR LUI OBTEMPERER"

« Le poisson est un animal susceptible: en présence du pêcheur, il prend facilement la mouche




Revenir en haut Aller en bas
 
Recette simple de nourriture a Discus
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discus tout simplement :: LES DISCUS :: La cantine-
Sauter vers: