Discus tout simplement
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


La passion du Discus, le forum de référence depuis 2006
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

 

  Low Tech ou pas, faut-il franchir le pas?

Aller en bas 
AuteurMessage
regis

       Low Tech ou pas, faut-il franchir le pas?  Alevin10
regis

Nombre de messages : 298
Localisation : 53 rue fenelon montrouge 92120
Date d'inscription : 29/11/2011

       Low Tech ou pas, faut-il franchir le pas?  Empty
MessageSujet: Low Tech ou pas, faut-il franchir le pas?           Low Tech ou pas, faut-il franchir le pas?  EmptySam 26 Juil 2014 - 9:45

bonjour a vous,

sujet d'été: article de fond.

Low Tech en Aquariophilie.


Low Tech ou pas, faut-il franchir le pas? Doit-on rester une aquariophilie d’arrière-garde ? L’aquariophile lambda a pour habitude de bidouiller, un machin, ou un truc. Cela représente 95% de diverses solutions caractérisées en aquariophilie.

Mais alors les autres, oui les autres, comment font-ils de leur aquariophilie ? peu ou pas exposé, car la critique est facile !!!.

Il y a des solutions, il y a des compromis, une adaptation, je dirai même de l’intelligence service au service de notre hobby, pour qui s’est s’en servir. Enlevons tout de suite la notion pécuniaire pour ne s’intéresser qu’a l’aspect technique et pratique. Voyons le paradoxe, il reviendra comme un boomerang.

Conception.

L’aquariophilie en version pure, voire naturelle ne veut pas dire, version rétrograde, la technique a fait du bien à l’aquariophilie et d’un coup de baguette magique, on ne peut supprimer, qui le chauffage, qui, là, les pompes, il y a quand même du bon dans diverses solutions, mais l’exploitation avec des solutions naturelles et complémentaires d’une aquariophilie moderne, et, coopèrent à la bonne réussite de l’ensemble. Nous allons voir ma translation, mon interprétation. Après bien des années de réflexions, d’interrogations, de doutes, il a pourtant fallu que je mette en œuvre une réalisation qui est paradoxale, je voulais, me rendre compte de la faisabilité, d’un tel projet. J’avais besoin de m’appuyer sur des compétences en électricité, et résoudre des problèmes d’automatisme en matière de changement d’eau. Cela n’a pas été simple, à résoudre, mais avançons dans le concret.

Donc, je suis en version Low Tech, mais à ma manière, tout d’abord il a fallu maitriser la qualité de l’eau du robinet, l’analyser en utilisant le moins de produit possible et en laissant vieillir celle -ci naturellement.

Avec un réservoir attenant la décantation au-dessous du bac d’aquarium. Le mélange des eaux se fait automatiquement, avec un complément d’eau osmosée. Au départ cela partait d’une réalité simple, puis j’ai peaufiné pour arriver à un résultat très satisfaisant. Une électrovanne assure la coupure ou l’entrée de l’eau, ainsi le mélange se fait sans aucune intervention de ma part. Les compensations dues à l’évaporation naturelle sont gérés par l’automate ainsi que la régularité des changements d’eau. Le rejet et l’évacuation vont dans les fleurs du balcon, qui bénéficie d’une eau excent de chlore. La retenue sous le bacon fait 5000 l et assure l’étanchéité de ce dernier.

Je n’ai pas pour autant supprimé la technique (higt- Tech), mais j’ai fait des compléments, dont je dois être le seul à avoir une usine qui tourne comme une horloge, je n’ai pas lésiné sur les moyens ni sur la technique, mais le résultat est là. (Évidemment cela est paradoxal).

Ceci est mon cas où je dispose d’un 1200 l surmonté (on va dire d’une orchidacée ou une partie de l’eau vient finir son cycle de drainage, et de régénération dans les racines des plantes en vue d’assainissement, de dépollution et de remise en état final de l’eau : (un must.)

résultat pas de nitrite, pas de nitrate).des plantes qui poussent rapidement, absorbent l’ammonium, avant qu’il ne soit transformé par les bactéries en nitrates la compensation d’eau est faite obligatoirement par un automate, qui régule l’ensemble ?.
Je reviendrai plus en détail sur cet automate, qui est la clé de mon ensemble. Bien sûr on peut bien se passer de ses services, mais vous allez voir, les fonctionnalités, et la fiabilité de cette merveille de technologie.
Cela s’adresse à de l’aquariophilie avancée, et ne peut être mis en route par un débutant. La manipulation et les divers réglages demandent une très bonne connaissance aquariophile. Des erreurs de paramétrages, pourraient être fatales à vos pensionnaires, et ce n’est pas la solution recherchée.

Le filtre de votre aquarium devient( aléatoire) et peut ainsi travailler avec moins de bactéries, ce sont les plantes dans la partie émergée qui va faire l’essentiel du travail, pour plus d’explication,

L’azote dans son cycle :

Il faut faire très attention à l’ammonium qui devient très toxique pour se finir en nitrites également très risqués, très dangereux, voir nuisible puis dans la finition du cycle en nitrates qui sont mieux supportés.
Une partie de mon bac de décantation est réserver au vieillissement de l’eau, (24 h pour annuler le chlore et le complément en eau osmosée se font lui aussi mécaniquement. je peux partir de quelques jours à plusieurs semaines sans aucun souci avec une population amazonienne et quelques discus introuvables sur la France ( le paradoxe pour les puristes ce sont des tiger kitty, ou j’ai retrouvé la souche en visitant la plus vieille ferme de Singapour) .
pour obtenir des discus au top il est préférable de les maintenir dans d’excellentes conditions, c’est-à-dire le mieux possible. ses discus ne seront pas visibles au prochain concours, ils feront la convoitise des invités séjournants à la maison. Aquariophile depuis plus de 30 ans, j’ai une conception de notre hobby voulant s’approcher au mieux de diverses méthodes que j’ai vues de par le monde aquariophile. Rien n’est plus beau, que d’un coup d’œil, pouvoir déceler des anomalies et d’être en amont, de les résoudre. Rien n’est plus beau que la maitrise d’un bac planté, il tourne depuis 12 ans, avec une température oscillant entre 24 et 28°, une pompe de 5000 l assure les rejets à 3 endroits différents dont deux dans les plantes.

Ceci dit ce type de bac n’est pas pour tout le monde et une maitrise des paramètres est propice, à l’ensemble.
Entretien.
Ce genre de maintenance requiert des compréhensions solides en matière d’aquariophilie. Cela nécessite également un peu de pratique quant à la tenue des poissons et manager les paramètres de votre installation.
Cela demande aussi une observation, et un entretien des plus réguliers qu'un autre bac et tu n'as pas droit à la moindre escobarderie sinon c'est la déroute !!!!

En cas de non-respect !!! le support biologique se dégrade et va devenir instable.

Pour moi j’ai opté pour une combinaison à multiples niveaux, et des appareils prennent le relai en matière de sécurité comme un duomat qui régule la température et empêche la lame du chauffage de se coller. Un complément de co2 régule la pousse des plantes uniquement dans la partie aquarium,(en injectant du co2 des phénomènes se produisent dans des sens contraires, à savoir que dans un aquarium avec une filtration puissante on élimine du co2 par un brassage déraisonnable, ce qui suit c’est la montée du ph qui fait du yo-yo !!!. dans ma version en fonction de la demande le co2 est injecté en très petite quantité(1 bulle : sur 3 secondes) dans un brassage très lent ,résultat, le co2 se dilue parfaitement et les plantes jouent à fond leurs rôles, l’eau y est plus douce et le ph se tamponne.

Pour le sol, une base de gravier avec un cordon chauffant assure la circulation de l’eau, dans les endroits plantés, de l’aqualite, avec des chaussettes de mélanges maison, terreau, sable, tourbe, aqualite. Le sol n’est à aucun moment dérangé et seulement nettoyé par les poissons de fond, ou les mélanoïdes.

Deux disjoncteurs,

Un disjoncteur est un dispositif électromécanique, voire électronique, de protection dont la fonction est d'interrompre le courant électrique en cas d'incident sur un circuit électrique. Il est capable d'interrompre un courant de surcharge ou un courant de court-circuit dans une installation. Suivant sa conception, il peut surveiller un ou plusieurs paramètres d'une ligne électrique. Sa principale caractéristique par rapport au fusible est qu'il est réarmable (il est prévu pour ne subir aucune avarie lors de son fonctionnement). (Extrait Wikipédia source).

Mon installation est dotée d’interrupteurs et les disjoncteurs différentiels, qui assurent la protection contre les courts-circuits, les surcharges et la protection des personnes contre les contacts indirects.
Pour plus de sécurité au cas où un tube de néons viendrait à toucher l’eau, le disjoncteur couperait l’alimentation électrique.
Un automate (siemens) gère l’éclairage, et toutes les fonctions électriques, l’osmoseur lui est indépendant pour palier une coupure de recharge d’eau éventuel, la vidange d’excèdent d’eau, etc…
Siemens/automate logo23 orc, une petite merveille de technologie dépassant mes compétences au niveau des mémoires, mais en voici les grandes lignes, si d’aventure vous voulez vous faire un adjoint solide !!!(N’hésitez pas à user dans vos relations d’un bon électricien, ou un électrotechnicien.
Je vous l’avais bien dit que c’est paradoxal, nous sommes en 2014 et cela fait 12 ans que cela tourne comme une horloge !!!.
Quel que soit le logiciel utilisé le mode de fonctionnement de l'AP est le même. À partir d'un schéma représentant une commande le programmeur traduit ce schéma en un programme mis dans des mémoires. Ce programme lisible par un microprocesseur contient différents éléments:
• un pas de programme, (une ligne numérotée)
• une instruction ou code (par exemple: lire l'état d'une entrée, comparer deux valeurs, etc.)
• une référence (par exemple: numéro d'une sortie)
Toute "l'intelligence" de l'automate réside dans son CPU (unité centrale). Elle se compose des éléments suivants:
• un microprocesseur (traitement des informations)
• une horloge interne (fonction de temporisation, synchronisation des opérations)
• unité de calcul (addition binaire, compteur, décompteur)
• plusieurs entrées (réception des données externes)
• plusieurs sorties (émission des données vers l'extérieur, - pour relais, écran, imprimante)
• une mémoire ROM ou EPROM (contient le système d'exploitation)
• une mémoire RAM divisée en zones:
• programme utilisateur (code binaire, assembleur)
• donnés utiles au programme
• données utiles au programmeur (programme de bases, registres, drapeaux, constantes)
• Etc.
• bus de connexion pour des modules déportés (juste pour relever les défauts et la programmation de l’EPROM.)

L'unité centrale n'est pas à même de supporter des intensités de courant telles qu'il y en a au travers des bornes d'entrées et de sorties de l'AP. Elles sont donc protégées des surtensions éventuelles ou de ces courants trop intenses. Pour séparer électriquement le CPU du reste de l'AP, il est souvent utilisé des optocoupleurs.

Lorsqu'on fait un programme, on peut choisir un langage évolué (Ladder, Grafcet, Logigramme). Les AP ne comprenant que les langages en liste d'instructions, il faut compiler votre programme (si le logiciel de programmation ne le fait pas automatiquement) avant de la transférer dans l'AP.

On cherche également à documenter (joindre des commentaires) un maximum le programme pour qu'une autre personne puisse le comprendre et le modifier facilement. On peut également déclarer les entrées, sorties, etc. par des noms courts et/ou des textes plus longs - par exemple : sur la sortie O00.01 est raccordé le relais K1 sur lequel commande la ventilation : O00.01 - K1 - ventilation 1.

Toutes ces adjonctions au programme de base ne sont pas prises en charge par l'AP. L'ordinateur va créer pour ces données des fichiers spécifiques qui resteront dans la mémoire d'archivage (disque dur) de votre choix. Sans ces fichiers, un rappel de votre programme de l'AP vers l'ordinateur ne donnera que la liste d'instructions et le reste des données peut être considérées comme perdu. (Extrait électrotechnique, via saselec).


L'entretien de ce genre de bac se résume à compenser l'évaporation par l'apport régulier d'eau neuve, à l'élagage et à l'élimination du surplus de plantes, et enfin, à un changement d'eau de 30% ,3 fois par semaine. Des mélanoïdes complètes cette installation en absorbant les déchets, sans passer par la filtration. Ceci est un signe de bonne santé de votre bac.
Dans une version extrême de mon système, des photos sont à vos dispositions sur discus attitude.

Epilogue.

Une méthode simple, parmi d'autres, pour avoir un bac plein de vie, salubre, ingambe, Tonique vivant et admirable. Bien sûr cela concerne mon installation, mais d'autres diversités sont possibles. On peut, par exemple, créer dans le même genre de bac, pour des crevettes dans des volumes d’eaux plus compatibles, des dendrobates peuvent être dans la partie émergée. L’aquariophilie n’a pas de limite pour ceux qui veulent vraiment senti occuper. Les résultats seront à la hauteur de votre investissement. On ne triche pas avec un écosystème en équilibre, ou la sanction se paie cache en perdant tout ou une partie de ses poissons.

Trop d’aquariophile amateur joue avec le feu (avec l’eau en ne respectant pas le b a Ba de cette discipline. La littérature et les sites aquariophiles sont faites pour vous aider. L’information est disponible à toute heure du jour comme de nuit. Faites-en bon usage !!!.

Sans copier/coller car je sais encore donner mon avis. (Srl 54).

Néanmoins je me suis fait aider sur la conception de mon tableau électrique, par un ingénier en électricité (merci julien, et par Christophe, mon conseiller frigolo, et en climatologie pour les diverses régulations du Co2 et qui solutionne tous les problèmes pouvant survenir en mon absence, donc un grand merci à tous deux pour une réalisation sortant des sentiers battus.

`•.¸ ¸. •´¯`•.¸ ¸ < ((((º> A plus Aquariophilement Eidge 54. < ((((º> `•.¸¸.•´¯`•.¸

Il n’est pas du tout interdit de réagir à cet écrit pour donner votre point de vue.
`•.¸¸.•´¯`•.¸< ((((º> < ((((º> `•.¸¸.•´¯`•.¸
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



       Low Tech ou pas, faut-il franchir le pas?  Empty
MessageSujet: Re: Low Tech ou pas, faut-il franchir le pas?           Low Tech ou pas, faut-il franchir le pas?  EmptySam 26 Juil 2014 - 11:34

La nature est parfaite alors laissons la faire.
Revenir en haut Aller en bas
Rolfi

       Low Tech ou pas, faut-il franchir le pas?  Juvani10
Rolfi

Masculin
Nombre de messages : 1367
Age : 62
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 30/08/2012

       Low Tech ou pas, faut-il franchir le pas?  Empty
MessageSujet: Re: Low Tech ou pas, faut-il franchir le pas?           Low Tech ou pas, faut-il franchir le pas?  EmptySam 26 Juil 2014 - 13:45

Si on peut il faut rester le plus proche possible de la nature. Bon, après un filtre avec des masses de bactéries nitrifiantes c'est déjà une part de nature si on oublie le moteur et la consommation électrique.
Les Led imitent le soleil...la encore c'est bien sauf la consommation électrique. Et les changements d'eau c'est imiter le renouvellement d'eau qui se fait dans la nature à grande échelle par la pluie et les ruisseaux. Mon aquarium m.a permis de comprendre mieux la nature et la fragilité d'un biotope ou d'un équilibre...c'est un bon exercice, ce qui est vrai d'ailleurs aussi pour le jardinage.
Sinon sots énerve ton bac est génial et tant mieux si ça marche, ça va inspirer pas mal de monde  Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
Rolfi

       Low Tech ou pas, faut-il franchir le pas?  Juvani10
Rolfi

Masculin
Nombre de messages : 1367
Age : 62
Localisation : Loiret
Date d'inscription : 30/08/2012

       Low Tech ou pas, faut-il franchir le pas?  Empty
MessageSujet: Re: Low Tech ou pas, faut-il franchir le pas?           Low Tech ou pas, faut-il franchir le pas?  EmptySam 26 Juil 2014 - 13:47

Pardon, Sostenere  Embarassed 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



       Low Tech ou pas, faut-il franchir le pas?  Empty
MessageSujet: Re: Low Tech ou pas, faut-il franchir le pas?           Low Tech ou pas, faut-il franchir le pas?  EmptySam 26 Juil 2014 - 14:09

Rolfi a écrit:
Pardon, Sostenere  Embarassed 
no problemo !

si j'arrive a long terme a procéder avec cette maintenance
je me doute que ça va en intéresser plus d'un. Wink 
Revenir en haut Aller en bas
jey

       Low Tech ou pas, faut-il franchir le pas?  Alevin10
jey

Masculin
Nombre de messages : 349
Age : 36
Localisation : hautes alpes (gap)
Date d'inscription : 19/04/2012

       Low Tech ou pas, faut-il franchir le pas?  Empty
MessageSujet: Re: Low Tech ou pas, faut-il franchir le pas?           Low Tech ou pas, faut-il franchir le pas?  EmptyDim 27 Juil 2014 - 10:38

       Low Tech ou pas, faut-il franchir le pas?  871194 
Revenir en haut Aller en bas
Terredeshommes

       Low Tech ou pas, faut-il franchir le pas?  Alevin10


Masculin
Nombre de messages : 222
Age : 46
Localisation : 43370 Saint Christophe sur Dolaizon
Date d'inscription : 25/10/2012

       Low Tech ou pas, faut-il franchir le pas?  Empty
MessageSujet: Re: Low Tech ou pas, faut-il franchir le pas?           Low Tech ou pas, faut-il franchir le pas?  EmptyDim 27 Juil 2014 - 11:51

Tu en intèresse plus d'un sostenere
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




       Low Tech ou pas, faut-il franchir le pas?  Empty
MessageSujet: Re: Low Tech ou pas, faut-il franchir le pas?           Low Tech ou pas, faut-il franchir le pas?  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Low Tech ou pas, faut-il franchir le pas?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discus tout simplement :: LE MATERIEL :: L'entretien-
Sauter vers: