Discus tout simplement
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


La passion du Discus, le forum de référence depuis 2006
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Mannesmann – Set de tournevis – 18 pièces
13.02 €
Voir le deal

 

 Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton

Aller en bas 
AuteurMessage
Dayan

Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton Juvani10
Dayan

Masculin
Nombre de messages : 513
Age : 47
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 23/11/2008

Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton Empty
MessageSujet: Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton   Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton EmptySam 6 Nov 2010 - 0:09

Pour vos commantaire, remarque et autre:
http://discusentreamis.1fr1.net/le-repertoire-des-differentes-varietes-de-discus-f27/commantaire-remarque-et-autre-sur-l-etude-du-sdiscus-t11202.htm#217245
Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton 4350


Écologie et histoire de vie d'une plaine inondable d'Amazone :
le Symphysodon Discus (Perciformes : Cichlidae)

William G. R. Crampton:
http://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=de&tl=fr&u=http%3A%2F%2Fwww.flmnh.ufl.edu%2Fgymnotus%2Fwillcrampton.htm

Les discus du genre Symphysodon sont des cichlides ornementaux populaires qui se reproduisent dans des lacs de zone inondable et des forêts inondées du bassin d'Amazonien. Ces habitats sont caractérisés par d’extrêmes fluctuations saisonnières, don la disponibilité de la nourriture, l'oxygène dissous, et également les densités des prédateurs et des parasites. La plupart des aspects biologiques du discus sont influencés par ces conditions de fluctuation. Ce document rapporte une étude autoécologique du haraldi amazonien occidental du disque S. (jusque récemment classifié comme aequifasciatus de S.). Ces espèces s’alimentent principalement sur le periphyton d'algues, de petit détritus organique, de matière végétale, et petits invertébrés aquatiques. Aux hautes eaux il évolue seul ou en petits groupes dans les forêts inondées. À marée basse il forme de grands rassemblements dans les couronnes des arbres tombés sur les rives de lacs. La reproduction se produit au début de la saison d'inondation, s'assurant que la progéniture soit bien développée avant la période suivante, de basse eau. Le Symphysodon haraldi est un géniteur itéropares partielle, atteint sa maturité en matière de reproduction en une année, parental et prend le soin de ses œufs et larves. Le calendrier des événements de frai, et / ou le taux de survie des couvées, peut être influencée par les fluctuations du niveau des crues, ce qui entraîne une distribution non uni modale des classes de taille pour la suite 1 + cohorte.
Revenir en haut Aller en bas
Dayan

Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton Juvani10
Dayan

Masculin
Nombre de messages : 513
Age : 47
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 23/11/2008

Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton Empty
MessageSujet: Re: Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton   Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton EmptySam 6 Nov 2010 - 0:19

Introduction
Les discus poissons du genre Symphysodon (Perciformes : Le Cichlidae) comporte deux ou trois espèces limitées aux habitats des zones inondables du bassin d'Amazonien (Bleher, 2006 ; Bleher et al., 2007 ; Ready et al., 2006).
Les espèces de Symphysodon sont des poissons ornementaux populaires appréciés pour leurs couleurs vives, leurs formes de disque, et le comportement complexe en captivité. Un commerce international dynamique s'articule autour de l'exportation de discus sauvages de l'Amazonie brésilienne (Crampton, 1999 a, b). Peu de données quantitatives a été publié sur l'histoire l'écologie et la vie de discus sauvages, malgré l'importance de Symphysodon dans le commerce des aquariums et une littérature vaste aquarium (y compris quelques publications décrivant l'histoire naturelle et la distribution, par exemple, Mayland, 1994, Degen, 1995; Bleher, 2006), et malgré l'intérêt taxonomique et cytogénétiques récentes dans le genre (Kullander, 1986, 1996, Ready et al., 2006, Bleher et al, 2007;.. Mesquita et al., 2008) et en dépit de l'intérêt taxonomique et cytogénétique récent pour le genre (Kullander, 1986 ; 1996 ; Préparez et autres, 2006, Bleher et autres, 2007 ; Mesquita et autres, 2008).

Les systèmes de plaines inondables saisonnièrement inondées habitées par les discus sont parmi les écosystèmes les plus productifs et riches en espèces sur terre (Goulding et al., 2003). La hausse annuelle et la chute du fleuve Amazone a une amplitude typique de 6-12m, exposant les organismes des plaines inondables à des fluctuations extrêmes, en terme de nourriture, logements, densité des prédateurs et des parasites, et les propriétés physico-chimiques de l'eau tels que l'oxygène dissous (Junk, 1997). Comprendre comment les poissons ce sont adaptés à ces conditions sans cesse changeantes est essentiel à la compréhension de la diversification des poissons dans le bassin de plaine amazonienne.
Les deux dernières décennies ont vu d'énormes progrès dans notre compréhension, de la façon dont les crues saisonnières influences de la diversité, l'écologie et physiologie des poissons des plaines inondables. Spécialisations physiologiques de l'hypoxie sont parmi les meilleures adaptations compris à la vie des plaines inondables (Val-Val & Almeida, 1995). Les spécialisations alimentaires et les sources d'énergie de poissons des plaines inondables sont également relativement bien connue (par exemple, Araujo-Lima et al, 1986;. Goulding et al, 1988;. Benedito-Cecilio et al, 2000.). De même, les distributions et les mouvements des poissons en réponse aux changements des concentrations d'oxygène et les disponibilités alimentaires sont bien documentés de la communauté
point de vue (par exemple Goulding, 1980; Cox-Fernandes, 1997; Crampton, 1998; Henderson et al, 1998;. Petry et al, 2003;. Granado-Lorencio et al, 2005;. Correa et al, 2008.). Malgré ces avancées, la plupart des aspects de l'écologie des plaines inondables poissons amazoniens restent généralisées à une grande échelle écologique, avec un accent mis sur la petite histoire de la vie d'une seule espèce. Des études détaillées autoécologiques sont disponibles que pour quelques espèces, notamment macropomum Colossoma (Cuvier) (Araujo-Lima et Goulding, 1997), et Cichla spp. (Jepsen et al, 1997, 1999;. Winemiller et al, 1997.).
Il ya un besoin pressant pour des études supplémentaires autécologique des espèces des plaines inondables amazoniennes, en particulier ceux ayant une valeur commerciale, comme les discus. Le but de cet article est de montrer comment de multiples spécialisations de l'histoire de la vie, le comportement, la physiologie, l'anatomie et adapter les populations de Symphydodon aux conditions en constante évolution de la plaine amazonienne. L'accent est mis sur trois thèmes: alimentation, écologie de la reproduction, et la structure sociale.
Certains aspects de la biologie de la reproduction du Symphysodon sont connus à partir des observations en aquarium. Comme beaucoup d'autres cichlides, le discus forme socialement des couples monogames et d'entreprennent des soins biparentaux de leurs couvées (Matthaeus, 1992). Symphysodon et Uaru sont uniques parmi les poissons dans la production de mucus nourrissants que les alevins nouvellement éclos broutent. Ce mucus, connu sous le nom de lait de discus », est exsudé, hypertrophie par la peau des deux parents et est apparemment indispensable à la croissance des larves (Hildemann, 1959). La biologie de la reproduction de discus sauvages n'a pas été documentée et est exploré ici en mettant l'accent sur l'influence du cycle de crue sur le frai et d'histoire de vie.
Le Discus sont uniques parmi les cichlides néo tropicaux dans la formation de regroupements statiques jusqu'à des centaines d’individu au cours de la période de basses eaux (Mayland, 1994; Crampton, 1999a, Bleher, 2006). Les pêcheurs locaux appellent ces agrégations des «colonies». A l’abri dans les débris boisés bruts (connus localement comme "galhadas"), les branches et les racines enchevêtrées des arbres tombés sur les rives de lacs, mais se dispersent en des variations saisonnières forêts inondées pendant la période des hautes eaux (Crampton, 1999a). La taille, la structure des populations, et l'emplacement des agrégations en basse-eau de Symphysodon sont décrites ici, et leur fonction possible discutée.

Taxonomie: Science de la classification des êtres vivants qui a pour objet de les décrire et de les regrouper en entités appelées taxons (familles, genres, espèces, etc.) afin de pouvoir les nommer et les classer.

Cytogénétique: est l'étude des phénomènes génétiques au niveau de la cellule, c’est-à-dire au niveau des chromosomes sans la nécessité d'extraire l'ADN
Revenir en haut Aller en bas
Valentino

Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton Juvani10
Valentino

Masculin
Nombre de messages : 754
Age : 23
Localisation : Près d'Orléans
Date d'inscription : 03/09/2010

Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton Empty
MessageSujet: Re: Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton   Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton EmptySam 6 Nov 2010 - 0:30

Super article merci Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Dorian34*

Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton Modera11
Dorian34*

Masculin
Nombre de messages : 18355
Age : 27
Localisation : Marseillan
Date d'inscription : 18/07/2007

Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton Empty
MessageSujet: Re: Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton   Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton EmptySam 6 Nov 2010 - 0:32

Un grand merci pour la traduction ! Very Happy

_________________
Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton Banniere5da9
Revenir en haut Aller en bas
Dayan

Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton Juvani10
Dayan

Masculin
Nombre de messages : 513
Age : 47
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 23/11/2008

Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton Empty
MessageSujet: Re: Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton   Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton EmptySam 6 Nov 2010 - 0:46

Pour vos commantaire, remarque et autre:http://discusentreamis.1fr1.net/le-repertoire-des-differentes-varietes-de-discus-f27/commantaire-remarque-et-autre-sur-l-etude-du-sdiscus-t11202.htm#217245

MercI C'est pas encore terminé, il y en a pour plusieurs jours....


Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Dayan

Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton Juvani10
Dayan

Masculin
Nombre de messages : 513
Age : 47
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 23/11/2008

Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton Empty
MessageSujet: Re: Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton   Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton EmptySam 6 Nov 2010 - 2:08

Notes sur la taxonomie et la systématique de Symphysodon


Symphysodon appartient à la tribu des cichlasomatine Heroini, ce qui inclut plusieurs autres grand cichlidés qui se reproduisent dans des systèmes de zone inondable, par exemple Héros, Uaru, Pterophyllum et Mesonauta (Kullander, 1986). La position phylogénétique de Symphysodon dans le Heroini est incertaine. Des hypothèses alternatives sont données par Kullander (1998) sur la base des données morphologiques, par Farias. (1998, 1999, 2000, 2001) Sur la base de données moléculaires/morphologiques moléculaires ou combinées, par Ready (2006) et de Bleher (2007) sur la base de données moléculaires. Le nombre d'espèces de discus est actuellement le sujet du désaccord. Schultz (1960) a édité la première révision du genre, et a identifié deux espèces sur la base de la pigmentation, S.Aequifasciatus Pellegrin le long de l'axe entier de l'Amazone inférieur à l'est du Rio ICA, et S.Heckel dans l’affluant du Rio Negro, d'Abaca xis et de Trombetas. Il a également divisé S.aequifasciatus en trois sous-espèces basées sur la pigmentation :
- S.Aequifasciatus aequifasciatus discus « vert » (principalement des affluents du sud de l’Amazone supérieure).
-S.haraldi discus «bleu» -(principalement des affluents du nord de la haute Amazonie)
-S.a.axelrodi discus « brun » (principalement de l'Amazone inférieure).

La variation régionale de la couleur des espèces de discus a également été le sujet de beaucoup de publications dans la littérature d'aquariophile (revues en Mayland, 1994 et Bleher,(2006). Sur la base de la pigmentation et des données méristiques, Kullander (1996) a soutenu Schultz's (1960)dans la divisions du genre dans deux espèces mais a rejeté la division de S.aequifasciatus dans la sous-espèce.
Basé sur des études mitochondrial de données de séquences d'ADN, Ready (2006) conclu que le genre Symphysodon comporte deux lignées distinctes et a proposé que ceux-ci correspondent à deux espèces : S.Aequifasciatus et une nouvelle espèce, S.tarzoo. Toutes les populations de vert de et de discus bleu précédemment assigné à S.aequifasciatus, et à l'ouest de la voûte de Purus ont été assignés a S.tarzoo. S.tarzoo a été à l'origine décrit par Lyons (1959) en tant que «Symphysodon Discus tarzoo» de Leticia, Colombien, proche de la frontière du Brésil (bien que Lyons indiquait que ses notes sur cette forme de discus ne visaient pas à représenter une description officielle). Toutes ces populations de discus se reproduisant à l'est de la voûte de Purus (une structure géologique croyant avoir isolé de l'Est et l'Ouest de l’affluant amazonien, voir Lundberg (1998) jusqu'à ce que des analyses mitochondriales effectués par Ready (2006). Celles-ci, précédemment affectées sous le nom de S.aequifasciatus sensu par Kullander (1996), et toutes ces populations qui ont été précédemment affectées au S.Discus par Bleher (2007), a également employé le séquençage d'ADN mitochondrial pour l’étude des corrélations parmi les populations de Symphysodon, mais différentes conclusions. Ils ont argué du fait qu'il y a trois espèces distinctes : S.discus (le Heckel), S.aequifasciatus (discus vert), et S.haraldi (discus bleu et brun). Dans cet arrangement, S.aequifasciatus est le seul de son espèces à se reproduire seulement au à l'ouest de la voûte de Purus. S. haraldi, colonise largement, de l'embouchure de l'Amazone vers le Rio ICA inférieur. Ce qui limite la distribution du S.Discus au Rio nègro, certains affluents rive nord de l'Amazone centrale, et de Rio Abacaxis (Madeira inférieure), et le rapport d'hybridation entre le S.Discus et S.haraldi.
Il y a donc désaccord au sujet du nombre d'espèces dans la region supérieure de l’Amazone, (Y compris la région Tefé, où l'étude présentée ici a été réalisée).
Ready (2006) arguent le fait que seul une espèce se reproduit à l'ouest de la voûte de Purus (S.tarzoo), alors que Bleher (2007) soutient qu'il en existe deux: S.Aequifasciatus (principalement des affluents de la rive sud), et S.haraldi de (principalement des affluents de la rive nord). A ce stade, il y a suffisamment d’évidence génétique pour résoudre le désaccord. Bleher (2007) n'a pas recueilli de "bleu", sur toute la rive nord, jusqu’a l'ouest de l'Arche de Purus. Ready (2006) a prélevé juste une population au nord du Rio inférieur Içá, et ne pouvait pas trouver de populations de bleues ni de vert, tributaires de sud. Ces incertitudes seront probablement résolues par la poursuite des enquêtes systématiques.

Taxonomie: Science de la classification des êtres vivants qui a pour objet de les décrire et de les regrouper en entités appelées taxons (familles, genres, espèces, etc.) afin de pouvoir les nommer et les classer.
Phylogénétique: est un système de classification des êtres vivants qui a pour objectif de rendre compte des degrés de parenté entre les espèces, et qui permet donc de comprendre leur histoire évolutive (ou phylogénie).
Méristique: données numériques concernant la morphologie des poissons. Les variations méristiques sont l'ensemble des variations continues quantitatives d'un caractère normal, de part et d'autre de la moyenne.



Pour vos commantaire, remarque et autre:
http://discusentreamis.1fr1.net/le-repertoire-des-differentes-varietes-de-discus-f27/commantaire-remarque-et-autre-sur-l-etude-du-sdiscus-t11202.htm#217245


Revenir en haut Aller en bas
Dayan

Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton Juvani10
Dayan

Masculin
Nombre de messages : 513
Age : 47
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 23/11/2008

Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton Empty
MessageSujet: Re: Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton   Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton EmptySam 6 Nov 2010 - 2:35


Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton Sans_t10

Fig. 1. Image sat de NASDA JERS-1 région de Tefé, Brésil : (a) hautes eaux (mai 1995) ; (b) basse eau (septembre 1995). Les forêts inondées apparaissent en blanc, illustrant l'ampleur maximale des inondations saisonnière. Le secteur entre les lignes pointillées blanc est la zone inondable. R. Solimões est le nom régional pour le fleuve Amazone. Le discus se reproduisent dans les habitats suivants : (1), forêt inondée par l’eau noir (igapó), (2), les lacs d’eau noir, (3), eau blanche des forêts inondé , (4), lacs d’eau blanche en zone inondable. L'étude marqué A (d'Uxi Bay) et B (lago Urini). L'encart (c) montre le compartiment d'Uxi Bay en image SAT TM-5, 1998. Ici, le point blanc représente la localité d'une grande colonie de discus et la ligne DE X/Y se rapportent au schéma en coupe (d). Dans (d) le trait horizontal pointillé représente le niveau d'eau au début de 1998. Le niveau de 4 m (voir également la fig.2) marques les niveaux inférieurs de maquis littoral de plus en plus sur les plages et les bancs de sable, dominé par ovata Coccoloba Benth. et Symmeria paniculata Benth. (Polygonaceae).
Revenir en haut Aller en bas
Dayan

Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton Juvani10
Dayan

Masculin
Nombre de messages : 513
Age : 47
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 23/11/2008

Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton Empty
MessageSujet: Re: Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton   Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton EmptySam 6 Nov 2010 - 19:27

Matériel et méthodes

La zone d'étude. Le travail de terrain a été effectué près de la ville de Tefé, Brésil (Fig. 1). Le climat de cette région est typique de l'Amazonie centrale, avec une saison des pluies de Février à Avril (300-450 mm / mois) et une saison sèche d'août à Décembre (50-150 mm / mois) (Ayres, 1993). L'amplitude des crues annuelles varient entre 8 et 16 mètres, atteignant son apogée entre avril et Juin, et son reflux en Octobre (Fig. 2). Les habitats aquatiques de la région Tefé, aussi typique de l'Amazonie centrale, sont globalement divisés en deux systèmes de teneur en éléments nutritifs: les eaux vives du fleuve Amazone et sa plaine d'inondation (conductivité 80-200 mS.cm-1), et les systèmes de drainage des eaux noires vidangeant les forêts de terre au-dessus du niveau maximale de la crue (5-30 mS.cm-1) (Henderson 1998). Les deux systèmes d'eau vive et eaux noires dans le bassin des plaines inondables de Tefé, inonde de façon saisonnière, forêts, lacs et canaux. Les grands lacs tels que lago Tefé (Fig. 1) sous forme de sédiments où les rivières d'eaux noires pauvres (dans ce cas, le Tefé rio) se déversent dans les rivières d'eau vive et riches en sédiments (dans ce cas, le fleuve Amazone). Dans la région de Tefé, les discus habitent deux système, les eaux vives et noires, mais sont absents des circuits des grands fleuves et cours d'eau de terre ferme (Crampton, 1999a, b).


Les sites d'étude. Cette étude a porté sur deux sites dans les lacs mouthbay et Blackwater : uxi Bay, une petite baie d'Amana lago, et la marge nord du Lac à proximité d'Urini (Fig. 1). Ces sites ont été choisis parce qu'ils n'avaient pas d'antécédents en pêche commerciale et en discus, contrairement les lacs inondables en eau vive, la densités de piranhas (Pygocentrus nattereri spp (Kner) et Serrasalmus.) Étaient faibles. Des études parallèles des populations de discus dans la zone de confluence de l'Amazone et Japurá Rivers a dû être abandonnée en raison de dommages graves due aux piranhas.Uxi Bay a été préféré pour les analyses de la structure de faible population en discus permettais en comptage efficace de tous les sortes de discus, dans un laps de temps limité par l'évolution rapide du niveaux d'eau. Uxi Bay a également été isolée des autres populations de discus d'au moins 6 Km, exposés aux vagues du littoral (un habitat évitée par les discus). Les populations du lago Urini étaient beaucoup plus grands et aurait été pêchés pour la première fois, avec des professionnels de la capture de poissons d'ornement,. Cela a permis à un plus grand nombre de discus d’être capturé, mais les limites de stockage fait qu'il est impossible de prendre des mesures de chaque poisson.
Revenir en haut Aller en bas
Dayan

Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton Juvani10
Dayan

Masculin
Nombre de messages : 513
Age : 47
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 23/11/2008

Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton Empty
MessageSujet: Re: Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton   Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton EmptySam 6 Nov 2010 - 19:33

Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton Sans_t11

Fig. 2. (A) le niveau des crues et (b) la conductivité électrique (CE) suivi à Amana lago au cours de la période 1995-1998. Le moment de l'échantillonnage dans la baie de uxi est marqué par A, B (1998) et (1997). Pointillé horizontal marquer les lignes où la rive (4m) est supérieur en proportions d’eaux noires igapó (10m) forêt inondés

(Fig. 1). cercles en pointillé, sont spéculé des activités de frai pour les groupes de cohortes putative 1a à 3 (voir la Fig.Cool
Revenir en haut Aller en bas
Dayan

Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton Juvani10
Dayan

Masculin
Nombre de messages : 513
Age : 47
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 23/11/2008

Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton Empty
MessageSujet: Re: Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton   Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton EmptySam 6 Nov 2010 - 19:38

Identification des discussions.
La population de Discus dans lago Amana et lago Urini présentent le phénotype de la couleur distinctive bleu / brun S. haraldi (sensu Bleher, 2006, 2007 -. chacune de ces publications comprend des guides d'identification détaillée). Cet article adopte le système de classification le plus récent proposé par Bleher en utilisant le nom S. haraldi (malgré l'absence de données moléculaires pour la présence de S.haraldi a l’ouest de Manacapuru) plutôt que le nom proposé de S.tarzoo par Ready (2006) pour leq discus survenant à l'ouest de l'Arche de Purus. La conductivité a été mesurée avec un Hanna Hl 9142 mètres environ à deux semaines d'intervalle près de la baie uxi, entre Septembre 1997 et avril 1998.

L'échantillonnage.
Pour maximiser la proportion de discus en cours de reproduction, l'échantillonnage a été entrepris au début de saison de la montée des eaux (Décembre 1997 et Novembre 1998 pour uxi Bay, Décembre 1999 pour lago Urini), mais avant la galhadas ont été profondément inondés (à tel point qu’ ils n'était pas possible de l'échantillon de manière efficace). Un échantillons galhada supplémentaires a été prises au plus bas du reflux des inondations en Octobre 1997, lago Urini. Avec l'aide d'une équipe de 8 à 10 pêcheurs, chaque galhada était entouré d'un filet de 50 x 8 m Seine (5 mm de maille) et les branches enlevées avec des machettes et des scies avant que le filet a été fermée (Fig. 3). La captures, a rapporté que le nombre de poissons par galhada reste une estimations parce que certains poissons ont échappés au filet. La captures de discus par galhada sont dans le format suivant: 1 (4) = échantillons individuels ont été capturés dans chacune des quatre galhadas; 19 (1) = 19 discus ont été capturés dans un même galhada.
Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton Sans_t12
Fig.3 Echantillonnage d'une couronne d'arbres submergés «galhada, uxi Bay, lago Amanã, en utilisant un filet de 50 x 8 m et une équipe de pêcheurs.
Revenir en haut Aller en bas
Dayan

Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton Juvani10
Dayan

Masculin
Nombre de messages : 513
Age : 47
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 23/11/2008

Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton Empty
MessageSujet: Re: Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton   Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton EmptySam 6 Nov 2010 - 19:41

Après l'échantillonnage, chaque galhada a été reconstruit et des branches fraîchement coupées (environ 2-4 m de long) ont été ajoutés. Une semaine avant l’échantillonage en 1998 de uxi Bay, 25 galhadas «artificielles» ont été construits à partir des tas de branches à des endroits entrecoupés
entre ceux qui existent déjà naturelles. Ils ont été créés pour examiner la propension de discus et autres cichlidés, d'entrer dans un nouveau substrat.
Les plages ont été échantillonnées avec un filet de 50 x 8 m Seine (5 mm de maille). A uxi Bay, des taches flottantes de Cyperus ont été échantillonnés avec un filet de 30 x 4 m (5 mm de maille). Des discus ont également été capturés (accessoirement) en 70 x 3 m de filets maillants (60 mm de maille) fixé dans le maquis, en terre inondée ou en eau vives. Des lampes de poche et des filets à main ont été utilisés pour observer et capturer dans la nuit. Au cours de la période de crues près de 100 heures d'observation à partir de pirogues ont été faites dans les forêts inondées de lago Amanà.
Revenir en haut Aller en bas
Dayan

Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton Juvani10
Dayan

Masculin
Nombre de messages : 513
Age : 47
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 23/11/2008

Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton Empty
MessageSujet: Re: Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton   Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton EmptySam 6 Nov 2010 - 19:51

Les mesures et la détermination du sexe.
Ont eu lieu dans des cuves aérées sur un bateau. Peu de temps après la capture, la longueur standard (en mm), et le poids (en g) ont été mesurées pour les spécimens vivants.
En outre, le nombre d'un parasite commun isopode, Braga cichlae Schiödte & Meinert (Cymothoidae), a été marqué pour le droit et les branchies gauche. Un sous-échantillon aléatoire de 218 Discus de uxi Bay a été sacrifié humanité et disséqué pour déterminer le sexe et la maturité (qui ne peuvent pas toujours être déterminée de manière fiable à partir de caractéristiques externes, voir Silva & Kotlar, (1980). L'ovaire d'une femelle avant le frai a été fixé dans une solution de Bouin et les œufs comptés à la main et mesurée avec un stéréomicroscope Wild M5 équipée d'un micromètre oculaire. Une version modifiée de Nikolsky (1963) l'échelle de la maturité sexuelle a été conçu pour marquer discussions maturité (Fig. 4). spécimens mâles de stade 1 testicules ne pouvait pas être fiable à partir discrimination hommes / femmes au stade 0 gonades. Par conséquent, les poissons dont les gonades sont au stade 0 et 1 ont été classés comme mineurs non sexé.
Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton Sans_t13
Fig.4 (Colonne de droite) testicules et les ovaires de S.haraldi les différents stades de développement des gonades. Les photographies viennent de spécimens fraîchement sacrifiés et disséqués, avec les gonades indiquées pour plus de clarté. La version modifiée suivante d'échelle de Nikolsky de la maturité sexuelle a été utilisée: 0. (Immatures): gonades mince et transparente; détermination du sexe imossible (non représenté). 1. (Début du développement ou de repos): testicules mince et translucide; ovaires mince et translucide rose avec des œufs transparents. 2. (Échéance): testicules blanc translucide; une hypertrophie des ovaires avec des œufs blancs. 3. (Adultes): testicules épaisse et blanche; une hypertrophie des ovaires avec le plus grand jaune d'œufs. 4. (Pré-ponte): testicules gonflés et de sperme Positor éversée; ovaires gonflés à l'orange le plus grand des œufs, gonflé et environ 1,4 mm de diamètre, ovipositeur éversée. 5. (Passé): testicules flasques; ovaires flasque
avec des œufs éparpillés dans différentes classes de taille (non représenté).
Revenir en haut Aller en bas
Dayan

Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton Juvani10
Dayan

Masculin
Nombre de messages : 513
Age : 47
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 23/11/2008

Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton Empty
MessageSujet: Re: Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton   Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton EmptySam 6 Nov 2010 - 21:54

La fidélité au site et le mouvement.
En Décembre 1997, 91 discussions ont été marquées et relâchés à leurs sites de capture en uxi Bay. L'idée était que reprend l'année suivante serait révéler des modèles de croissance et de fidélité au site. 219 discussions ont été marquées et relâchés (dans les 12 heures) sur leurs sites de capture dans uxi Bay durant la période 16-18 Novembre 1998. 7-9 jours plus tard, tous les galhadas dans uxi Bay ont été ré-échantillonnées à court terme. Parce que les poissons marqués ont été libérés à leurs sites de capture exacte, la proportion des poissons marqués dans les recaptures ne pouvait pas être utilisée pour estimer une taille réelle de la population dans uxi Bay, par rapport a la taille de la population échantillonnée. Pour ce faire, il aurait fallu "mélanger" les parties marquées et non marquées de la population en relâchant les poissons marqués dans galhadas choisis au hasard autour de la baie (voir Southwood & Henderson, 2000). Numérotée 13 x 2 mm FD-68B tags T-bar ont été injectés avec un applicateur Dennison à la base de la nageoire dorsale. Tag de rétention, a été testé en laissant 15 poissons marqués (100-150 mm LS) dans la cuve encombrée d’une exploitation commerciale pendant trois semaines. La rétention était de 100% et aucun poisson n'a été infecté.
Revenir en haut Aller en bas
luc

Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton Modera11
luc

Masculin
Nombre de messages : 11996
Age : 49
Localisation : Mouscron (belgique)
Date d'inscription : 16/03/2007

Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton Empty
MessageSujet: Re: Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton   Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton EmptySam 6 Nov 2010 - 22:40

Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton 871194

_________________
Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton Bresil13
Revenir en haut Aller en bas
Dayan

Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton Juvani10
Dayan

Masculin
Nombre de messages : 513
Age : 47
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 23/11/2008

Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton Empty
MessageSujet: Re: Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton   Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton EmptyDim 7 Nov 2010 - 11:50

Analyse du contenu stomacal.

Pour souligner les effets saisonniers, des discussions ont été recueillies au reflux des crues et décrues. Poisson de taille 90-140 mm SL ont été recueillies entre 1600 et 2000 et la taille des variations liées alimentation n'a pas été étudiée.
Les stomacs ont été conservés dans du formol à 10% avant l'analyse. La «méthode des points" de l'analyse alimentaire (Swynnerton et Worthington, 1940; Hyslop, 1980) a été modifié en attribuant un pourcentage de contenu (le plus proche de 5%), pour chaque type d'aliment. Il s'agissait d'une estimation subjective par les comptages visuels. Les pourcentages ont été utilisées pour calculer la contribution moyenne de chaque aliment dans l'estomac N. Frost (1943) la modification du système de points pour tenir compte de remplissage de l'estomac n'a pas été employé. Au lieu de cela, chaque estomac a donné un indice de plénitude en pourcentage de l'estomac distendu ou plein (le plus proche de 5%).


Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton Sans_t14

Fig.5

Changements saisonniers de composition, proportionnelle a divers produits alimentaires dans les estomacs de S.haraldi de la région Tefé.

Pour les calculs de la contribution alimentaire, les spécimens qui ont l'estomac vide sont exclus.
Les barres d'erreur (affiché au-dessus bars) font référence à un écart-type de moyenne.
Périphyton = Algues identifié comme une masse de vert vif structures filamenteuses. FOD = Fine détritus organiques. GPM = plante verte (macrophytes) question - apparemment la plupart des petites morceaux triturés de feuilles. Périphyton, DOM et GPM était difficile de séparer volumétrique, et sont donc
combinés en une seule catégorie. GPM ne représentaient qu'une petite partie du volume de cette catégorie (peut-être moins de 15%). COD détritus organiques secondaires = principalement des morceaux de bois et d'écorce.
Revenir en haut Aller en bas
Dayan

Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton Juvani10
Dayan

Masculin
Nombre de messages : 513
Age : 47
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 23/11/2008

Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton Empty
MessageSujet: Résultats   Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton EmptyDim 7 Nov 2010 - 11:59


Niveau des crues et conductivité électrique. La conductivité de l'eau près d’uxi bay, montre une relation inverse avec le niveau de l'eau, la fluctuation de 8 μScm-1 à marée haute et à 29μScm-1AT marée basses (voir Fig. 2).

Au cours des deux années de l'étude, et aussi dans les trois années précédentes au cours desquelles le niveau d'eau a été contrôlée, les événements connus localement comme «repiquetes » eu lieu au cours de chaque période de montée des eaux.
Repiquetes sont des périodes de baisse ou de niveau d'eau statique qui interrompent la tendance à la hausse des eaux de crue.


Par exemple, à la fin de 1996, 1997 et 1998, un seul grand repiquete eu lieu entre le 5 et 9 m de référence (Fig. 2). Les repiquetes ont été associés à la fluctuation de la conductivité électrique.
Revenir en haut Aller en bas
Dayan

Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton Juvani10
Dayan

Masculin
Nombre de messages : 513
Age : 47
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 23/11/2008

Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton Empty
MessageSujet: Re: Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton   Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton EmptyDim 7 Nov 2010 - 12:02

Diète.

La composition proportionnelle des produits alimentaires dans les estomacs de S.haraldi sont résumés pour des périodes de crues et décrues sur la Fig.5. Le remplissage de l'estomac à marée basse (y compris les spécimens le ventre vide) était de 28,4% (SD 30,1, n = 75), avec 33% des échantillons présentant des estomacs complètement vides, et 68% présentant un remplissage de l'estomac de 30% ou moins. À marée haute, le remplissage de l'estomac moyen était de 89,2% (SD 15,2, n = 50), sans spécimens présentant un remplissage de l'estomac de moins de 50%.
Revenir en haut Aller en bas
Dayan

Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton Juvani10
Dayan

Masculin
Nombre de messages : 513
Age : 47
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 23/11/2008

Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton Empty
MessageSujet: Re: Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton   Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton EmptyDim 7 Nov 2010 - 12:17

Préférences de micro habitat et la distribution des discus entre les galhadas.

Au cours de la période d'étiage, les discus d’uxi bay et lago Urini ont été capturés uniquement dans des galhadas ou rives inondées parsemer de broussailles. Aucun n'a été trouvé sur les plages de sable boueux (48 senne), sur les plages de végétation avec du riz sauvage (Oryza, 20 senne), dans des parcelles de Cyperus (55 au m2 ), ou dans l'eau du lac a ciel ouvert (210 net au m2 maillants en 10 nuits). Filets calés dans des habitats de broussailles sur les rives d'uxi baie et Urini, capturé 24 discus (210 m2 en 15 nuits).
En uxi Bay, un total de 19 galhadas (toutes naturelles) ont été échantillonnés en 1997, et 58 (33 naturelles, 25 artificielles) en 1998. La population échantillonnée, présente la répartition suivante des numéros de discus par galhada (par exemple 1 (4) = discus unique dans chacune des 4 galhadas): 1997 (19 sites, 178 discus): 0 (14), 1 (4), 174 (1 ); 1998 (58 sites, 259 discus): 0 (50) 1 (3), 2 (1), 3 (2), 4 (1), 19 (1), 225 (1). Dans les deux ans, la plupart des recherches ont été concentrées dans la baie d’uxi
(Env. 70 m2) galhada, en comprenant plusieurs qui se chevauchent et dans les couronnes d'arbres tombés (par exemple 1997: 174/178 (97,8% des discus dans l'échantillon); 1998: 225/259 (86,8% des discus dans l'échantillon). Cette grande galhada était situé dans la zone la plus profonde de la baie (2-3 m), avec un courant faible (<0,01 ms-1), et était bien à l'abri des vagues.

En dehors de cet grande galhada, le discus reste dans la baie d’uxi. Ont été détectés dans d’autres de plus de 4 m de diamètre situé dans l'eau stagnante de 1,5 à 3,0 m de profondeur, et à l'abri des vagues. 24 galhadas en eau profonde et statique (2-3m) ne contenait pas de discus. Les chercheurs qui travaillent dans la baie d’uxi ont également noté des agrégations de discus comprenant des spécimens dans plusieurs niveaux de profondeur (1 à 2,5 m) dans des bassins de la partie inférieure d'une forêt et un ruisseau.
En lago Urini un total de 70 galhadas a été échantillonné. Tous ont été de plus de 4 m de diamètre, situés dans des zones à l'abri des forte vagues, et exposé à l'écoulement de l'eau (<0,01 ms-1). Les discus étaient absents de 48 de ces galhadas, et présent dans 22. Ces 70 galhadas ont été divisés en trois catégories arbitraires. La première comprend ceux dans l'eau de moins de 1 m de profondeur (au plus bas niveau d'eau) (n = 14), la seconde dans l'eau de 1-2 m de profondeur (n = 15), et le troisième dans l'eau de 2-4 m de profondeur (n = 41). Les discus étaient d'abord absents de la 1er catégorie en profondeur. La 2ème catégorie de profondeur contenait 24 discus avec la répartition suivante de chaque poisson par galhada: 1 [discus] (2 [galhadas]), 2 (1), 3 (1), 5 (1), 12 (1).
La 3ème catégorie de profondeur contenait 1.246 discus (98,1% des individus) avec la répartition suivante de chaque poisson par galhada (ou un groupe de galhadas contigus): 1 (3), 2 (3), 3 (1), 12 (1), 18 (1), 25 (1), 45 (1), 62 (1), 79 (1), 180 (1), 251 (1), 562 (1). Les sections locales, signalé galhadas, de profondeur similaires dans d'autres parties du lac, accueille plus d'un millier de discus. Seulement 16 des 41 galhadas dans la catégorie 2-4 m de profondeur (39%) étaient occupés par des discus. Le reste «vide» indifféremment de ceux qui évidemment contenaient du discus en termes de structure arborescente, les sédiments, l'ombrage, ou par la mesure dans laquelle elles ont été protégées contre le vent et l'action des vagues. À marée haute, les colonies de discus étaient dispersés dans les forêts inondées et les broussailles denses au bord des rives.

Plusieurs galhadas contenant un seul regroupement de grands discus dans uxi Bay ont été trouvées, le 1er Décembre 1998, pendant deux semaines (avec 2,5 m de niveau d'eau). Aucun discus a été rencontrés, même si le filet était encore capable d'atteindre le fond efficacement. Lors des observations nocturnes dans les forêts inondées au cours de crues, des discus étaient souvent seuls ou en groupes de six, mais jamais dans de grands groupes. Au plus fort de la saison des crues de 82% (237/289) des discus ont été vus dans des maquis ou dans les forêts avec des arbres d'une hauteur modérée (<15 m). Les 18% restants ont été trouvés dans l’igapó forêts dominées par de grands arbres (15 à 25 m) (voir la figure 1.).
Revenir en haut Aller en bas
Dayan

Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton Juvani10
Dayan

Masculin
Nombre de messages : 513
Age : 47
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 23/11/2008

Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton Empty
MessageSujet: Re: Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton   Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton EmptyDim 7 Nov 2010 - 13:11

La fidélité au site et le mouvement.

De 91 discus marqués dans uxi Bay en Décembre 1997, un seul mâle fut retrouvé en Novembre 1998. D'abord capturé sur le site de l’unique colonie de grande taille (Fig. 1), puis repris sur le site, exactement la même 11 mois plus tard. Pendant cette période, ce spécimen a augmenté de 108 à 137 mm SL et de 71 à 151 g en poids. Ce spécimen a fourni une mesure très utile de croissance annuelle.
Nous avons capturé 7-9 jours plus tard, 104 219 discus marqués et relâchés en Novembre 1998, dans la baie 58 galhadas naturels et artificiels ont été échantillonnés. Les distances des rives couvertes par ces poissons durant cette période (Fig. 6) indiquent peu de dispersion à court terme, malgré le fait que le stress de la capture et le marquage pousse souvent les animaux a se déplacent (Southwood & Henderson, 2000). Les 25 galhadas artificielle faite une semaine avant le premier échantillonnage de 1998 (au cours de laquelle, toutes les discus ont été marqués) étaient colonisés par 111 cichlidés, mais seulement sept étaient des discus (6,3%) .


Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton Sans_t15

Fig.6 Distance des rivages dispersés par 104 S.haraldi sur une période de 7-9 jours dans uxi Bay, lago Amanã, a la suite de libération de leur site de capture d'origine. Chaque barre représente une fourchette de 5 m de distance.



La prédation.

Sur lago Urini, la biomasse (le poids total vif) des discus de galhadas dans l'eau de 2-4 m de profondeur a été positivement corrélé à la biomasse de tous les autres poissons (n Spearman r = 0,34, = 41, p <0,05) et à la biomasse d'autres poissons à l'exclusion poissons piscivores de plus de 200 g (n Spearman r = 0,40, p = 41, p <0,05), il est négativement corrélé à la biomasse de poissons piscivores de plus de 200 g (n Spearman r = -0,29, = 41, p <0,05). Tous galhadas avec 25 ou plus ne contenait pas de prédateurs de discus de plus de 200 g. Galhadas avec 1-18 discus contenaient en moyenne 1,1 kg de prédateurs de plus de 200 g (extrêmes de 0 à 6,3 kg, n = 9). Galhadas sans discus contenait une moyenne de 0,93 kg de prédateurs de plus de 200 g (extrêmes de 0 à 5,4 kg, n = 25).
Au cours de cette étude, les restes d'un petit discus endommagé (75 mm SL), a été trouvé dans l'estomac d'un spécimen de 1,1 kg de rhombeus Serrasalmus (Piranhas) (n = 38 examinés), mais pas dans l'une des espèces suivantes syntopique qui ont été signalés par les pêcheurs locaux pour s'attaquer aux discus: Serrasalmus spp. ( 72), Pygocentrus nattereri ( 18), Hoplias malabaricus (Bloch) ( 48), Hydrolycus spp. ( 29), Electrophorus electricus (L.) 8, fasciatum Pseudoplatystoma
(L.) 8, P. tigrinum (Valenciennes) ( 2), squamosissimus Plagioscion (Heckel) (5) , et Cichla Monoculus Spix (n = 49).



Syntopique: Les espèces syntopiques associent deux, trois et parfois quatre espèces ... hébergeant plusieurs espèces syntopiques.
Revenir en haut Aller en bas
Dayan

Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton Juvani10
Dayan

Masculin
Nombre de messages : 513
Age : 47
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 23/11/2008

Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton Empty
MessageSujet: Re: Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton   Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton EmptyDim 7 Nov 2010 - 13:27

Parasite.

69 de 492 spécimens de S.haraldi (14%) étaient infestés par B. cichlae. Sept poissons portaient deux cichlae B. (un dans chaque chambre operculaire), et les 62 autres, dans une seule chambre operculaire. Aucun des discus parasitées par B. cichlae avait progressé dans sa maturité sexuelle au-delà de l'étape 2, y compris ceux de la soi-disant 2 + cohorte.(voir Fig.7)

En outre, comme le résume la figure. 7, le discus parasités par B. cichlae (un ou deux parasites) pesaient significativement moins (à un moment donné SL) que les individus non parasités (modèle linéaire général [GLM] de la forme ln (poids) = Ln (SL) + parasite + SL * Parasite, où le poids et SL sont des variables continues et la présence / absence de parasites est une variable discrète, F 1, 488, p <0,001). En dépit de cet effet retard de croissance, il n'y avait pas de différence significative entre le taux auquel infestés par rapport parasités poissons accumulent de poids augmente avec la durée (GLM, F 1, 488, NS).

En dépit de cet effet retard de croissance, il n'y avait pas de différence significative entre le poisson infestés par rapport au non parasités, le poids augmente avec la durée (GLM, F 1, 488, NS).

Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton Sans_t16

Fig.7 Longueur des parcelles de poids par rapport aux spécimens haraldi Symphysodon parasités par l’isopode des branchies Braga cichlae, et des spécimens non parasités. Tous les spécimens sont d'une seule colonie de discussions dans uxi Bay, Amana lago.
Revenir en haut Aller en bas
seb12

Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton Modera11
seb12

Masculin
Nombre de messages : 9763
Age : 48
Localisation : Rodez
Date d'inscription : 12/06/2007

Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton Empty
MessageSujet: Re: Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton   Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton EmptyDim 7 Nov 2010 - 18:50

Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton 871194 Merci à toi.

_________________
Seb12
Revenir en haut Aller en bas
Dayan

Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton Juvani10
Dayan

Masculin
Nombre de messages : 513
Age : 47
Localisation : haut-rhin
Date d'inscription : 23/11/2008

Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton Empty
MessageSujet: Re: Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton   Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton EmptyDim 7 Nov 2010 - 19:40

Sexe et état de la reproduction. 218 discussions de uxi Bay ont été disséqués et sexué. 71 étaient de sexe masculin et 68 femmes. Les 79 échantillons restants étaient des juvéniles de sexe indéterminé (stades 0 et 1). La relation entre SL et le poids de tous les discus mâles et femelles n'était pas significativement différente entre les sexes (GLM, Ln (poids) = Ln (SL) + sexe + SL * sexe: F 1, 135, NS) Fig.8. Il n’y avait également pas de différence significative liée au sexe dans le poids (GLM, F 1, 135, NS). Néanmoins, les mâles de l'échantillon atteint d’une taille plus grande que les femelles (152 mm SL, 194g vs 139 mm, 159g).
Les distributions de taille de S. haraldi de la seule colonie importante uxi Bay sont illustrées dans la Fig. 9. Dans les deux années 1997 et 1998 échantillons il y avait un chevauchement de distribution multi-modale
des classes de taille. Les groupes d'âge ont été séparées par la méthode de Petersen de la répartition géographique des modes (Bagenal & Tesch, 1978). La distribution de taille de sept discus capturés avec des filets maillants dans un maquis
littoral nouvellement inondées (uxi Bay) est superposée sur la parcelle 1998 en comparaison de taille. Le statut de reproduction de discus sein de la colonie est comparé à celles dans les broussailles côtières adjacentes à la Fig. 10. Le statut de reproduction des spécimens provenant de la soi-disant 1 + 2 + de cohorte et les au sein de la colonie sont comparées à la figure. 11. Beaucoup de discus d’uxi Bay débute la condition de fraye par la phase aqueuse. (Fig. 9a, b). Cependant, aucun discus sur 45 capturés dans galhadas lago Urini deux mois plus tôt (Octobre 1997) a progressé au-delà de l'étape 2. À l'apogée de la période de crue (en avril 1999), que l'un des 28 discus capturés dans les forêts inondées a été matures (femelles, étape 4), tandis que les autres étaient immatures ou de repos (phase 1).

Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton Sans_t17

Fig.8 Longueur des parcelles de poids par rapport à Symphysodon mâles et femelles
haraldi à partir d'une seule colonie d’ uxi Bay, Amana lago.




Observations de la ponte. Toutes les branches prélevées au cours des échantillons ont été inspectés pour les œufs, mais aucune n'a été trouvée. Nous avons observée à une ponte d’un couple de grandes discus aux couleurs vives, sur des racines aériennes submergées d'arbustes (uxi Bay). Le site était de 0,3 à 0,5 m de profondeur et d'environ 10 m du bord du lac. Sur trois nuits consécutives en Décembre 1997, le couple était visible à la lampe dans la même position. Au cours de la journée, ils n'étaient pas visibles. Après trois nuits, ils ont disparu, laissant des œufs fécondés (c. 1.3 à 1.5 mm de diamètre) sur la surface de la racine. La ponte, dans ce cas semblait être abandonnée. Des efforts intensifs pour trouver d'autres discus en cours de fraye ont été infructueuses.Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton Sans_t18

Fig.9 Distribution et fréquences de taille de Symphysodon haraldi d'une seule colonie importante d’ uxi Bay, Amana lago. Colonne d’intervalles de 3 mm. Voir Fig. 2 sur le moment de l'échantillonnage en (a) 1998 et (b) 1997. Les spécimens parasités avec Braga cichlae sont exclus. Les modes majeurs dans la distribution multi-modale de SL sont marqués par des lignes pointillées et étiquetés comme des groupes de cohortes putative (0, 1a, 1b, 2a, 2b, 3, 4) (voir Fig. 2). Les flèches sur la marque axe des x la taille maximale connue des femmes. X désigne un spécimen mâle marqués et relâchés le 20 Décembre 1997 (X1), et repris (X2), le 16 Novembre 1998. L'histogramme se chevauchent, ombragée pour les données de 1998 se réfère à sept discus capturé. Les distributions d'histogrammes marquée par les débuts et fins des triangles pointillés pour 1a, 1b, et 2 en 1998, et 2a, 2b et 3 en 1997 distributions forme normale (p <0,01, un échantillon des tests de Kolmogorov-Smirnov).

Revenir en haut Aller en bas
gsr

Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton Alevin10
gsr

Masculin
Nombre de messages : 321
Localisation : LYON
Date d'inscription : 28/09/2006

Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton Empty
MessageSujet: Re: Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton   Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton EmptyLun 8 Nov 2010 - 11:34

Bonjour,

Merci pour tous ces éfforts.
Super intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton Empty
MessageSujet: Re: Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton   Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Étude du Symphysodon Discus en amazonie par William G. R. Crampton
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Discus tout simplement :: LES DISCUS :: Les discus : variétés, comportement, acclimatation-
Sauter vers: